Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~]

Un forum RPG où les étoiles vous protègent ! Venez vous amusez pour vivre plein d'aventures!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Sam 7 Juin - 13:57

Hoshikami. Une ville à la fois étrange et ordinaire, mélangeant magie et banalité. Comme chaque endroit habité, elle renfermait éclats de rires et larmes amères. Bonheur et tristesse. Moments simples et passages difficiles. A la fois tout et rien. C'était une ville normale, en somme, si l'on excluait la présence d'êtres magiques descendus du ciel. Des êtres comme lui, qui pouvaient se retrouver n'importe où dans le monde mais qui finissaient par se retrouver ici. A Hoshikami.

Bien. Maintenant, ce que Yuuma se demandait, c'était juste pourquoi. Oui, POURQUOI. Comment son esprit avait-il pu divaguer sur ce sujet, alors qu'il se trouvait actuellement cerné par un troupeau d'étudiants divers et variés, entassés devant une salle. Sa salle de cours, en fait. Et il ne pouvait pas passer. Voilà qui était problématique. En fait, il était juste fatigué. Sa nuit avait été relativement courte, allez savoir pourquoi. Son cerveau avait juste refuser de passer en mode veille avant une certaine heure. Une certaine heure plutôt tardive, pour être franc.

Yuuma se pinça l'arrête du nez en soufflant. La journée commençait mal, selon lui. Prenant son courage à deux mains, il s'enfonça dans la foule et joua des coudes pour traverser cette véritable marée humaine, dense et gênante. Il parvint tout de même à s'en sortir. Tout de même. Il n'était pas faible à ce point !

Le blondinet lâcha un profond soupir en déposant lourdement son sac sur une table. peu lui importait laquelle, il choisissait souvent au pif. Puis il s'assit et posa son front contre son sac. La journée venait de commencé, mais il était déjà exténué. Aujourd'hui, c'était cours de TD. En anglais. Une langue qu'il aimait bien et qu'il maîtrisait déjà relativement bien. Normal, puisqu'il en faisait depuis longtemps.

Le jeune homme, pratiquement allongé sur la table, tourna sa tête de façon à pouvoir observer la salle. Plusieurs personnes étaient présentes. Evidemment, il ne connaissait pas grand-monde. Voir personne, en fait.


"Yuuma !"

Il lâcha un hoquet de surprise alors qu'on lui donnait une petite tape dans le dos. Joyeuse. Dynamique. L'adulte se redressa, fixant de ses yeux bleus l'idiot qui venait de le déranger dans sa contemplation semi-éveillée. Ben oui. Il avait espéré pouvoir dormir un peu ! Comment ça, ce n'était pas sérieux ?


"Liam..."

Evidemment. Il n'y avait que lui pour débarqué comme ça. Son ami. Qu'il connaissait depuis... très longtemps. Le pire dans tout ça, c'est que le rouquin semblait fier de son coup. Il affichait un grand sourire alors que Yuuma roulait des yeux, visiblement habitué. L'autre, loin de se vexer, prit place à ses côtés alors que le professeur s'installait. Et le cours débuta.

Nous ne vous détaillerons pas le cours, qui ne vous intéresse probablement pas. Ni le nombres d'heures. Sachez juste que ce fut long. Et riche en connaissances. Normal. Cependant, le plus important reste à venir.


"Bien. nous en avons finis pour aujourd'hui." s'exprima MrNobody dans un parfait anglais, donc il était très fier. "MAIS ! Je ne vous relâche pas maintenant. En effet, pour dans deux semaines, j'aimerais que vous me rendiez un exposé, par binômes. Que j'imposent. Je vais vous appeler deux par deux, et vous viendrez ensuite choisir votre sujet."

Le professeur installa ses petits papiers à sujets sur deux tables vides, à l'avant de la pièce. Puis il commença à appeler un binôme. Puis un second. Et finalement, le troisième.


"Mr Andersson et Mr Burnley"

Ok. Qui ? Yuuma ne le connaissait pas. Comme la plupart des personnes présentes ici, en fait. Mais ça, vous le saviez déjà, n'est-ce pas ?

Il retint un soupir en se relevant. D'un pas nonchalant, il s'approcha du bureau et prit l'une des feuilles que tendait le professeur. une pour lui, une pour... l'autre garçon. Non non, il n'avait pas déjà oublié son nom. il avait juste du mal à le comprendre, rien d'autre !

Sur le polycopié était inscrit les différents sujets. Personne n'avait encore fait son choix, étant donné que tout le monde n'avait pas encore était appelé. Et puis les binômes devaient réfléchir ensembles au choix. Alors Yuuma fit signe au jeune homme aux cheveux noirs, tout en se dirigeant vers sa place et celle de Liam, maintenant libérée du rouquin qui avait rejoint son partenaire.

"Tu viens ?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Lun 9 Juin - 18:24


Encore un cours, et encore un cours, et encore...
Ça n'en finissait donc jamais, sérieusement ?

Affalé contre sa table, un bras sous sa tête en guise d'oreiller improvisé, le jeune homme regarda par la fenêtre. La coure était relativement vide ; quelques étudiants allaient et venaient d'un bâtiment à l'autre, sûrement pour changer de cours, tandis que d'autres étaient assis tranquillement sur les bancs ou à même l'herbe. Lui aussi aurait aimé pouvoir être là-bas, à s'allonger paisiblement dans un coin pour dormir un peu. Il était relativement fatigué et un café ne l'avait pas aidé à se réveiller tout à fait : s'il ne s'endormait pas pendant le cours, ce serait un miracle. Et quand il disait miracle, il le pensait. Un vrai de vrai. Parce que ses paupières étaient lourdes, ses gestes lents, son cerveau comme au ralenti. A croire qu'il était mal branché ou que sa batterie était vide ; l'un dans l'autre, le résultat était le même quoi qu'il en soit. En clair, il était crevé et n'avait rien pour se réveiller. Il n'aurait pas dit non à un second café, mais au moment où il songea sérieusement à se lever pour aller en chercher un le professeur en profita pour rentrer dans la pièce, entraînant à sa suite un petit nombre d'élèves presque en retard. Doucement, tout le monde s'installa et la porte menant au couloir fut fermée, coupant la salle de TD du bruit extérieur.
Et voilà une nouvelle journée ennuyeuse qui commençait.
Le nez dans ses feuilles volantes, à demi penché sur sa table, le jeune homme fit tout son possible pour passer le plus inaperçu possible. Il ne leva pas la main une seule fois pour participer, ne répondant – non sans une certaine réticence – que lorsqu'il était interrogé. Ce qui, heureusement pour son moral déjà bas, n'arriva que rarement durant le cours.
Perdu dans le peu de notes qu'il prit des échanges entre le professeur et certains élèves, soulignant en rouge quelques points importants sur lequel ils insistèrent plus longtemps, il ne vit pas le temps passer. Dos redressé, le jeune homme n'écouta qu'à demi ce que le professeur ajouta ; jusqu'à ce qu'il soit question d'exposés, du moins. A cette simple mention, son corps se crispa de haut en bas. Il ne connaissait pas grand monde dans son groupe de TD. Pour être franc, il n'était pas certain d'avoir de vraies affinités avec qui que ce soit ici . Alors de là à trouver un duo pour son exposé...

« Que j'impose. »

A ces quelques mots, le cœur de Billy se calma jusqu'à presque s'en arrêter. Bien. Si c'était imposé, il pouvait se débrouiller. Ça ne pouvait pas être si compliqué ; tant qu'il n'était pas avec une tâche impossible en anglais, ils devraient pouvoir rendre un truc correct sans trop se fatiguer. Du moins il l'espérait.
Les deux coudes sur la table, il écouta le défilé de noms jusqu'à ce que, en troisième, le sien ne sorte enfin. Burnley et... Andersson ? Lèvres pincées, le garçon plissa les yeux et tourna la tête pour essayer de voir où était ce Andersson en question. Il n'eut pas longtemps à chercher ; en effet, le concerné ne mit pas longtemps à se lever pour aller chercher sa feuille. Hébété et encore un peu endormi, le jeune homme l'imita. Blond. Avec son nom en prime, il n'était sûrement pas d'origine japonaise.

« Euh, oui. J'arrive. »

Feuille en main, le garçon se pencha par-dessus sa propre table pour récupérer son sac et son cours ; d'un geste souple, il revint près de son binôme et s'installa à côté de lui. Les groupes déjà formés discutaient déjà, formant un agréable bruit de fond à la voix monotone débitant encore les prénoms de ceux qui devraient travailler ensemble.
Un coude sur la table, joue appuyée contre ses phalanges, il parcourut rapidement la liste d'exposés des yeux. Il y en avait pour tous les goûts. Pas mal de villes à présenter, quelques sujets propres à Hoshikami, des sujets plus historiques... Songeur, il pointa une ligne du doigt.

« On pourrait prendre ça, lâcha-t-il un peu timidement, cherchant le regard de l'autre pour voir ce qu'il en pensait. Ou... ça. »

Le premier sujet était intitulé « légendes et histoires d'Hoshikami » ; le second, plus banal, portait sur New-York. Ça avait beau être une ville comme les autres, c'était là qu'étaient ses origines. C'était donc là que, tout naturellement, son choix devait se porter s'ils choisissaient une ville américaine. Les anglaises l'intéressaient aussi, mais... Bah.

« A moins que tu aies une autre idée. Je m'en fiche un peu, ajouta-t-il en haussant les épaules. Tant que c'est pas un truc sur le commerce ou je sais pas quoi... »

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Ven 13 Juin - 1:49

Alors que son partenaire partait chercher ses affaires, Yuuma s'installa. Il posa la feuille devant lui, sur sa table, et posa ses coudes sur la table pour poser sa tête entre ses mains. Il prit le temps de lire le document correctement afin de prendre connaissances des divers sujets. Et quand il disait divers... il n'exagérait pas. Ils étaient vraiment variés ! Par exemple, il y en avait certains qui portaient sur l'étude et l'analyse d'une ville ou d'une région. D'autres, encore traitaient de mythes et de légendes. Hoshikami et sa culture étaient aussi bien présentes dans quelques uns des sujets.

Arrivé au bout de la photocopie, son jeune camarade mentionna deux sujets qui attiraient son attention. Il porta son attention sur les deux thèmes désignés.
Le premier, banal, portait sur New-York. Présentation, analyse... Il leur aurait très certainement fallut trouver un angle d'étude précis. Après tout, on parlait de new-York. L'une des plus grandes villes américaines sur certains plans.

Le second sujet... concernait les "Légendes et Histoires d'Hoshikami". Un thème qui rendit songeur Yuuma. Parce qu'il le concernait de très près. C'était d'êtres comme lui que parlaient certaines histoires. La Légende des étoiles... Doux rêve ou cruelle réalité ? Tout dépendait du point de vue. Après tout, chacun avait sa propre vision. Certains n'y croyaient pas, contrairement à d'autres, à qui cette histoire tenait à coeur. Qui donc connaissait leur existence ? A sa connaissance, personne...

Yuuma retint un soupir alors l'autre jeune homme continuait sur sa lancée.


« A moins que tu aies une autre idée. Je m'en fiche un peu, ajouta-t-il en haussant les épaules. Tant que c'est pas un truc sur le commerce ou je sais pas quoi... »

Cette fois-ci, le blondinet ne put se retenir. Il afficha un léger sourire en coin, approuvant son camarade. Ils étaient d'accord. Le commerce, c'était chiant. L'économie aussi, selon lui.


"Aucun risque. Ce n'est pas mon truc non plus." précisa-t-il avant de poursuivre "Il n'y a pas vraiment de sujet qui m'ai particulièrement motivé. Le choix m'est aussi plutôt égal. Par contre, parmi ce que tu a choisi, j'aurai plus tendance à choisir le second. L'étude de la ville me semble un peu plus... comment dire... laborieux, étant donné que l'on devrait choisir un angle d'étude précis. Qu'est-ce que tu en penses ?"

Yuuma n'en avait peut-être pas l'air, mais il était un peu tête en l'air sur les bords, parfois. Et dans ces moments-là, son esprit vagabondait un peu partout, le faisant penser à tout et à rien en même temps. Ce qu'il avait toujours aimé, c'était les histoires. Même en Suède, il lisait beaucoup, allant des romans aux mythes. Mais depuis qu'il était ici, il n'avait pas vraiment eut le temps de découvrir les histoires et légendes de cette ville qui, pourtant, semblait regorger de contes merveilleux. Alors oui, son intérêt était plutôt porté sur le second sujet. Mais si le brun en préférait un autre, il changerait sans problème. D'ailleurs, en parlant du brun...

Le blondinet se pencha légèrement vers son partenaire alors que le professeur reprenait la parole, demandant tranquillement à chaque groupe le sujet choisit.


"Au fait. Tu m'excusera, mais je n'ai pas bien compris ton nom tout à l'heure. Tu pourrai me le répéter, s'il te plaît ?"

Bon, ok, c'était pas super délicat... Mais au moins il était franc. Il avait le droit de mal comprendre un nom, quand même ! Pour adoucir sa demande, Yuuma se permit un petit sourire.

Mr Nobody appela le premier binôme, qui avait choisi la présentation d'une ville. Le second avait préféré se concentrer sur l'étude du réchauffement climatique. Puis vint le tour du troisième groupe. Le leur. Le jeune homme, toujours penché vers son homologue, jeta un rapide coup d'oeil vers le professeur qui les regardaient fixement ainsi que d'autres élèves. Dont Liam, très certainement.

Son regard se reporta alors sur le garçon qui se trouvait à ses côtés. Il ne s'était pas départi de son petit sourire, essayant d'être tout de même aimable et de le mettre en confiance. Après tout, il n'avait pas l'air méchant.


"Alors ? Qu'est-ce qu'on prend ?"

Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Mar 17 Juin - 0:14


Bon ; au moins étaient-ils d'accord sur le commerce – pas pour eux, non merci. C'était déjà mieux que commencer par se taper dessus sur un sujet qui aurait particulièrement intéressé l'un mais profondément dégoûté l'autre. Pour avoir déjà vécu ça et dû faire profil bas histoire d'éviter les troisièmes guerres mondiales au sein de l'établissement, le jeune homme en fut plutôt content. Son partenaire n'avait pas l'air d'être un de ces crétins qu'il détestait tant : pas du genre à se moquer de tout ce qui bougeait ou avait l'air de bouger – du moins il l'espérait.
Attentif à ce que le blond ajoutait, il nota mentalement les commentaires qu'il fit. C'était certes plus compliqué, mais... Ça pouvait être intéressant aussi, dans un sens. Le tout était de trouver un sujet qui leur plaise à tous les deux pour éviter que l'un ou l'autre ne se sente trop peu concerné par l'exposé et que la charge de travail ne finisse par être coupée inégalement ; aussi gentil soit-il, Billy n'avait pas franchement envie de devoir faire le trois-quart du travail pendant que Monsieur se prélasserait dans un coin. Ils avaient encore le temps avant de rendre le travail, mais quand même. Il ne faudrait pas trop tarder s'ils voulaient être tranquilles par la suite.

« Oui, c'est vrai. On devrait peut-être prendre l'autre... »

Disant cela, il mordilla distraitement l'ongle de son index. Il y avait sûrement beaucoup à dire sur les légendes et l'histoire d'Hoshikami ; et pour peu que son camarade soit né ici ou y ait grandi, voire même y ait passé quelques années, ce qui serait toujours mieux que lui, ils pourraient avoir des informations directes. Un ressenti, au moins. Quelque chose. N'importe quoi. Et puis ça devait être le genre de choses que l'on pourrait trouver facilement dans les bibliothèques en tous genres : pour peu qu'ils se donnent un minimum de mal, ils devraient pouvoir produire un exposé de bon niveau sans avoir à s'échiner comme des malades.
Ça paraissait être un bon plan.

« Au fait. Tu m'excusera, mais je n'ai pas bien compris ton nom tout à l'heure. Tu pourrai me le répéter, s'il te plaît ? »

Billy cligna des yeux, cessant de mordre son ongle, et se tourna vers le jeune homme. Au début il resta sans rien dire, comme s'il avait mal compris la question ; puis un petit « ah » glissa d'entre ses lèvres et, pour la première fois, il s'autorisa un sourire. Au japon, avec en plus tous ces étrangers de droite et de gauche, le garçon avait pris l'habitude très vite qu'on prononce mal son nom ou son prénom. Raison pour laquelle il laissait quiconque en avait envie l’appeler Bill ou quoi que ce soit d'autre si ça pouvait faciliter la compréhension et le dialogue.

« Burnley. Billy Burnley, répéta-t-il lentement, articulant chaque syllabe avec soin pour être sûr d'être compris. C'est américain. »

Détail inutile mais allez savoir. L'habitude.
Sans qu'il se soit rendu compte que le professeur s'était mis à questionner chaque groupe, leur tour arriva ; un peu surpris, il se tourna vers son coéquipier et l'entendit lui renvoyer la balle. Se souvenant de leur brève discussion précédente, il se retourna donc vers le professeur :

« Euhm. Légendes et histoires d'Hoshikami. »

Heureux de voir les regards se détourner pour suivre celui du professeur vers le prochain groupe, il entoura machinalement ce sujet sur leur feuille avant de lever la tête en direction d'Andersson.

« Je préférerais qu'on fasse ça assez vite, si ça ne te dérange pas... » Conscient que si, ça pouvait le déranger, il mordit doucement l'intérieur de sa joue. « Comme ça on sera tranquilles après. Ce sera mieux. »

De son point de vue, du moins. Il ne connaissait pas l'emploi du temps de son camarade ; c'était peut-être quelqu'un de très occupé, complètement overbooké. Ils verraient.

« Tu as un prénom, au fait ? »

Qu'ils soient quittes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Mar 24 Juin - 0:27

Yuuma n'avait pas bougé d'un poil, toujours à moitié penché vers son camarade. Sa question posée, il avait du attendre quelques instants, le temps que l'autre ne formule sa réponse. Et peut-être même le temps de prendre conscience de la question en elle-même. Puis finalement, il avait réagit. Puis il avait sourit. Yuuma aurait pu mal le prendre et voir dans ce sourire une énième raillerie, chose à laquelle il était habitué. Mais ce ne fut pas le cas. Il ne se dégageait pas cette impression de moquerie qu'il connaissait pourtant très bien. Et puis même si ça avait été le cas, il n'y aurait sûrement pas fait plus attention que cela. L'habitude, voyez-vous.


« Burnley. Billy Burnley. C'est américain. » avait-il répondu, après un petit moment.

Ainsi donc, ce jeune homme était un étranger. Un étranger qui s'appelait Billy. Le voilà plus éclairé. Malgré la forte présence d'étrangers à Hoshikami, il n'avait pas pensé que son camarade pouvait être, tout comme lui, quelqu'un venant d'ailleurs. En fait, il ne s'était même pas posé la question. L'information avait juste éclos dans son esprit au moment où il avait entendu le nom. Bien qu'il ne l'avait pas parfaitement compris, il avait tout de même reconnu la sonorité typiquement anglophone. Et certainement pas japonaise.

Suite à ça, le jeune adulte hocha la tête, montrant ainsi qu'il avait compris, et nota le nom dans un coin de la feuille. Cela lui permettrait de s'en souvenir et de ne pas l'écorcher à longueur de temps. Parce que les deux garçons risquaient certainement de passer un bon moment ensembles, et ce serait désagréable de devoir le lui redemander à chaque fois.  


"D'accord, merci. Je peux t'appeler Billy ?"

Pour Yuuma, ce serait plus pratique. Mais si l'autre n'était pas d'accord, il n'aurait aucun problème pour s'en remettre au nom.

Il avait écouté les choix des deux autres groupes avant que ne vienne leur tour. C'était tout naturellement que Yuuma s'était tourné vers Billy, préférant lui laisser le choix. Il ne se serait pas permis de lui imposer un sujet et puis, pour être tout à fait honnête, l'objet de leur exposé l'importait peu. Quoi qu'il arriverait, il travaillerait, n'étant pas du genre à laisser les autres faire tout le travail. Il avait assez connu ça de son côté.

Billy choisit finalement "Légendes et Histoires d'Hoshikami". Bon. Pas de regrets, donc. Il attrapa son surligneur et surligna leur sujet dans un réflexe mécanique. Puis, quand le garçon prit la parole, il tourna la tête de son côté. Ainsi, il souhaitait faire ça rapidement ? Ça ne lui posait pas particulièrement de problèmes. Au contraire, ça lui libérerait peut-être même un peu de temps pour les jours à venir, selon les créneaux. D'ailleurs, en parlant d'horaires...


"Ne t'en fais, ça ne me dérange pas" répondit-il tout en sortant son emploi du temps qu'il posa sur la table. "Oh, et je m'appelle Yuuma. Yuuma Andersson. Ravi de faire ta connaissance"

Et c'était sincère. Il s'autorisa même un petit sourire en coin. A première vue, il voyait Billy comme un garçon calme et sérieux, quoiqu'un peu timide sur les bords. Voir beaucoup. Mais il était possible qu'il se trompe et que son partenaire cache en plus autre chose. Normal ! Toujours était-il que le jeune homme lui faisait bonne impression. Tant mieux, dirons-nous. Cela rendrait le travail plus agréable.


"Voilà mon emploi du temps. Selon tes horaires, qu'est-ce qui t'arrangerait ?"

Et oui, les périodes de travail étaient à mettre en place... Et le plus tôt serait le mieux. Après tout, ils ne suivaient pas les mêmes cours et qui sait s'ils parviendraient à se recroiser pour en reparler. Donc oui. Le meilleur moment pour s'organiser, c'était maintenant. Tiens, d'ailleurs, en parlant d'organisation. Il y avait un autre problème qui se posait. Où allaient-ils pouvoir se retrouver pour travailler ? A la bibliothèque universitaire ? Chez l'un ou chez l'autre ? Dans un lieu spécifique ?


"Oh, et aussi. Au risque de paraître rabat-joie, je pense qu'il faudrait aussi voir où on pourrait se retrouver pour bosser."

C'était quand même galère l’organisation des travaux en groupes, surtout quand on ne suivait pas les mêmes cours... Voilà pourquoi, généralement, Yuuma préférait travailler seul. C'était plus pratique, selon lui, même si la quantité de travail était conséquente. Enfin. Il n'avait pas un partenaire désagréable -tout du moins, il l'espérait-, donc il n'avait pas à se plaindre. Après, il fallait juste voir si le professeur s'était débrouillé pour ne pas former des groupes trop "dispersés" niveau horaires. Ben oui, comment allaient-ils se débrouiller s'il n'avaient pas d'heures de libres en commun, hein ? Si l'un travaillait sur le temps libre de l'autre ? Prions pour que Billy n'ait pas un emploi du temps trop chargé, et que le professeur ne les aient pas fourrés dans un sacré pétrin, accessoirement.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Mar 1 Juil - 21:42


« Bien sûr, sans problème. »

Billy ponctua sa réponse d'un sourire, toujours soucieux de rester poli et bien élevé. Il ne voulait pas se faire prendre en grippe par quelqu'un avec qui il pouvait potentiellement devenir ami, ou au moins bonne connaissance ; si ça pouvait l'aider à s'intégrer et à avoir enfin une vie à peu près normale, il ne comptait pas lésiner sur les formules de politesse et la gentillesse. Ce n'était pas bien difficile, en plus, donc autant faire simple et bien – s’appeler par leurs prénoms respectifs étant à ses yeux un bon début. Il n'y avait rien de tel pour marquer qu'on appréciait l'autre et qu'on n'avait aucun problème avec lui. Quoi que ça pouvait sûrement être une forme d'irrespect aussi... Enfin, bref, quoi qu'il en soit : ce n'était pas leur cas ici. Inutile de tergiverser ou de s'inquiéter bêtement sur des problèmes qui n'existaient qu'hypothétiquement et dans sa tête seulement.
Attentif, Billy nota dans un coin de sa tête le prénom de son camarade. Yuuma. Yuuma. Ça sonnait plutôt japonais, au contraire d'Andersson... Peut-être était-il métissé. Allez savoir. C'était dur de reconnaître les étrangers des vrais japonais, parfois, avec tous les mixages qui arrivaient entre temps. D'autant plus que certains étrangers avaient du sang japonais, que certains japonais avaient plus de sang américain que lui-même, que beaucoup se teignaient les cheveux, que... Bref. Hormis grâce à la physionomie typiquement japonaise, Billy était encore difficilement capable, après pourtant de longues années de vie au Japon, de s'y retrouver dans tous ces mélanges parfois presque loufoques.

« Voilà mon emploi du temps. Selon tes horaires, qu'est-ce qui t'arrangerait ? »

Penché sur l'emploi du temps de son camarade, Billy mordilla doucement l'ongle de son pouce pour aider à la concentration. Il n'était pas sûr exactement de son propre emploi du temps aussi, après quelques courts secondes, il dut le sortir de son sac pour le poser à côté de celui de Yuuma. A première vue, déjà, leurs cours semblaient répartis très différemment. Rien de très étonnant à la fac ; avoir des cours en commun ne signifiait pas toujours être dans le même groupe pour chaque cours ni quoi que ce soit – entre ça et les options, ils n'étaient pas sortis de l'auberge. A priori, ils étaient assez mal barrés pour trouver des heures de blanc en commun. Il y en avait bien une, là, qui correspondait parfaitement, mais une par semaine... Ce serait un peu compliqué s'ils devaient tout rendre au bout de deux. Mieux valait ne pas tout miser sur une ou deux heures de travail seulement, aussi acharnés soient-ils. Rien que pour la recherche et les inévitables discussions qui naîtraient du fait qu'ils ne se connaissaient qu'à peine, il valait mieux se laisser une marge d'erreur raisonnable. Ils n'auraient pas l'air fin s'ils arrivaient le jour J avec deux grands sourires désolés et un pathétique « on a pas pu terminer ».
Songeur, le jeune homme prit en compte la seconde remarque de son coéquipier avant de re-regarder les emplois du temps, comme en quête de quelque chose qu'il aurait raté. A part le soir... Il ne voyait pas trop. Heureusement, s'ils travaillaient bien, ça ne leur prendrait pas trop de temps ; du coup ils n'auraient que quelques soirées de prises, rien de bien grave en somme. Du moins ça ne l'était pas pour Billy, qui sortait peu – voire pas – et n'avait concrètement rien de mieux à faire de sa vie que boire une bière dans sa chambre en regardant la télé ou en surfant sur le net.
Pas sûr que l'autre soit du même avis que lui. Enfin. Ils verraient bien.

« On a une heure qui colle là... Une demi-heure là, mais ça fait court pour travailler, nota-t-il en haussant les épaules, évitant de rencontrer le regard de Yuuma. Ce serait peut-être mieux de se voir le soir, du coup ? »

Ou le matin, très tôt. Mais ça semblait tellement bizarre que quelqu'un préfère se lever à 5h plutôt que bosser de 18 à 19h que... Il ne songea même pas à proposer. Probablement qu'ils avaient mieux à faire que se crever juste pour pouvoir faire la bringue dès la fin des cours.

« Après... Je ne sais pas à quelle heure ferme la bibli. Sinon il faudra aller chez toi. Ou chez moi. Comme tu préfères, hein. »

Il n'allait pas non plus le forcer à quoi que ce soit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Sam 5 Juil - 5:54

Une comparaison entre les deux emplois du temps s'imposait. Pour éviter bon nombre de désagréments, Yuuma avait préféré aborder le sujet maintenant. Après tout, le temps que le professeur finisse sa répartition, ils étaient tranquilles. Alors il laissa son regard dériver vers le précieux papier de son camarade. Puis le sien. Puis celui de Billy. Puis encore le sien... Rien à faire. Ils avaient trop peu de trous en commun. Une heure et demi maximum par semaine... Hum. C'était à peine suffisant pour leur permettre de mieux se connaître et se mettre dans l'ambiance de travail... Merci le professeur.
Yuuma lâcha un léger soupir, blasé.


" On a une heure qui colle là... Une demi-heure là, mais ça fait court pour travailler. Ce serait peut-être mieux de se voir le soir, du coup ? "

Ah. Apparemment, il n'était pas le seul à penser ça. Il acquiesça la remarque d'un hochement de tête. Le soir restait leur seul échappatoire, à vrai dire. C'était un peu chiant, il l'avouait... mais ça devrait aller. Il avait vraiment connu pire que ça.


" Après... Je ne sais pas à quelle heure ferme la bibli. Sinon il faudra aller chez toi. Ou chez moi. Comme tu préfères, hein. "

Nouveau hochement de tête. La bibliothèque universitaire, c'était très bien en journée. Mais le soir, c'était une autre affaire. Ils auraient à peine le temps de se poser que l'heure de partir viendrait pointer le bout de son nez.

Alors Yuuma réfléchit à la remarque de son camarade. Il ne voyait aucun inconvénient à accueillir le brun dans son appartement. Déjà, il était seul, donc pas de problème de colocataires. Puis très franchement, son partenaire n'avait pas l'air d'être un mauvais bougre.


"En toute sincérité, peu m'importe où l'on travaille du moment que l'on s'y sente bien. Etre mal à l'aise pour bosser, c'est pas top. Mais personnellement,  je ne vois aucun inconvénient à t'accueillir chez moi, si tu veux. Je suis tout seul, donc pas de problèmes de colocataires. C'est comme tu veux, hein. Choisis ce que tu préfères."

Ce que Yuuma craignait un peu, c'était que Billy ne soit pas très à l'aise. Déjà qu'il avait l'air plutôt timide sur les bords... Il lui laissait le choix. Lui, il s'en fichait un peu. Chez l'un ou chez l'autre, ça lui était égal.

Billy ne le regardait pas. Il semblait même fuit son regard, à vrai dire... Était-il flippant à ce point ? Bon, d'accord, il ne souriait pas des masses et avait peut-être l'air intimidant... Mais quand même. Pour mettre le jeune homme en confiance, notre tête blonde se permit un sourire qui se voulait rassurant. Peut-être l'effet était-il tout autre... Mais eh. Il faisait des efforts !

Une fois de plus, leur "entretien" fut coupé par la voix grave de MrNobody. Il avait déjà finit ? Zut... L'adulte se retint de faire la moue. Et finalement, autre chose le frappa alors qu'il reluquait la pendule sur le mur. Peut-être devrait-il demander le numéro de Billy ? Enfin, si le jeune homme avait un portable... Après tout, il n'aimait peut-être pas la technologie ? Ou alors il n'aimait pas les portables ?  Peut-être même qu'il détestait ça et que si Yuuma lui demandait, il allait l'envoyer sur les roses et lui jeter un regard hautain...

Il secoua la tête, histoire de stopper là ses idées bizarres. Décidément, la fatigue ne lui réussissait vraiment pas. Il osa jeter un furtif coup d'oeil à son voisin puis fixa ses mains jointes devant sa feuille, tout de même intimidé. Merci cerveau. C'est cool ce que tu fais, là.


"Tu... aurais un portable ?" commença-t-il doucement "Pour garder le contact, tu vois. Au cas-où... Mais si tu veux pas, c'est pas grave, hein."

Mon dieu. Il détourna la tête du côté opposé au brun afin que ce dernier ne puisse pas voir son visage, puis il se permit une grimace. Il était bête. Vraiment bête. Et il allait devoir songer à arrêter de se prendre la tête pour rien...
On va dire que c'était la fatigue. Voilà.

L'air de rien, il se redressa normalement. Toutefois, il garda son regard fixé sur les deux emplois du temps restés côtes à côtes, la tête vide.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Ven 18 Juil - 17:54


Doucement, Billy porta le crayon qu'il tenait dans sa main gauche au coin de ses lèvres pour le mordiller consciencieusement. Il n'avait pas spécialement peur de son camarade ; il avait l'air... okay, pour ne pas dire cool. Ça aurait pu être franchement pire et avec toute l'honnêteté dont il était capable, le jeune homme pensait pouvoir dire qu'il était plutôt content du hasard pour une fois dans sa vie. Seulement de là à réussir à parler convenablement et ne pas avoir le cœur qui battait un peu trop vite, un peu trop fort, il ne fallait rien exagérer. C'était trop lui en demander. Billy n'était pas quelqu'un de vraiment sociable. Il lui fallait du temps avant de s'habituer aux autres, à être tout à fait lui-même en leur présence. Il espérait très franchement que Yuuma ne lui en tiendrait pas rigueur : parce que c'était quelque chose contre lequel il ne pouvait rien et que s'il se mettait à penser du mal de lui, ils ne s'en sortiraient pas. Le but d'un travail de groupe restait de se mettre d'accord et de se répartir les tâches de façon équitables. Si certains réussissaient à faire ça malgré d'évidents différents entre eux, ce n'était pas le cas de l'américain. S'ils se détestaient, il finirait par s'enterrer dans son coin et attendre que ça passe.
Ce qui, nous sommes d'accord, aurait été relativement contre-productif.

« En toute sincérité, peu m'importe où l'on travaille du moment que l'on s'y sente bien. Être mal à l'aise pour bosser, c'est pas top. Mais personnellement,  je ne vois aucun inconvénient à t'accueillir chez moi, si tu veux. Je suis tout seul, donc pas de problèmes de colocataires. C'est comme tu veux, hein. Choisis ce que tu préfères. »

Le crayon craqua presque sans bruit sous ses dents, signe qu'il valait mieux arrêter de le malmener. Il le reposa donc sur la table, jouant avec ses doigts pour faire passer le malaise, peu sûr de lui et de la réponse à donner. Après tout, c'était vrai que se sentir bien aiderait au travail ; et si Yuuma était assez gentil pour spontanément proposer de l'inviter chez lui, pensant même à prévenir qu'il n'y aurait pas de colocataire gênant, ce n'était pas le moment de lui renvoyer sa proposition dans la figure en lui disant « non merci, je préfère pas ». A vrai dire, il préférait nettement aller chez un inconnu qu'inviter un inconnu chez lui. Question de mauvais souvenirs. Il n'avait pas tellement envie qu'un potentiel malade sache où il habite... Et ce même si son camarade semblait parfaitement normal et bien dans ses baskets.
On ne sait jamais. Il avait vécu suffisamment de choses désagréables pour ne pas avoir envie de recommencer tout à zéro une nouvelle fois.

« Non non, ça me va. Chez toi, ce serait très bien, merci. Il faudra juste que... Tu me dessines un plan, ou que tu m'accompagnes. »

Disant cela, il releva la tête et adressa un demi-sourire à Yuuma. Bien. Il y avait du progrès. Il commençait à se débrouiller un peu mieux dans le genre social, magnifique. Regarder l'autre et avoir l'air aimable, première leçon dans le guide du gentil voisin de classe.
La voix du professeur les empêcha de poursuivre quoi que ce soit ; légèrement surpris, le garçon tourna la tête vers ce dernier et étouffa un soupir en constatant que le cours était fini. Il n'avait pas spécialement envie de passer au suivant ; pas envie non plus de s'attarder sur celui-là, cela dit. C'était un brin complexe dans sa petite tête de linotte. Aussi, lorsque son compagnon d'exposé reprit la parole pour lui demander s'il avait un portable, il se sentit prit au dépourvu. Bien sûr, qu'il en avait un ! C'était le minimum pour ne pas que son père le harcèle par la pensée. Déjà qu'il le faisait étonnamment bien avec ça... C'était des « ça va ? » du matin au soir, pour vérifier que son fils chéri n'était pas mort entre temps. D'ailleurs, s'il ne se trompait pas, il ne devrait pas tarder à recevoir un de ces magnifiques messages à la syntaxe anglaise parfaite.

« J'en ai un ! s'exclama-t-il un rien trop fort, tenant à chasser toute gêne qu'il pouvait y avoir dans l'air. Euhm, attends, je vais te le marquer... »

C'était l'occasion de se faire des connaissances, là. Il n'avait pas intérêt à tout faire foirer bêtement.
Cherchant un bref instant dans son sac, il en sortit une page blanche sur laquelle il griffonna son numéro de portable. Une fois ceci fait, il déchira le bout de feuille et le poussa sur l'emploi du temps de Yuuma. Après quoi, levé à son tour, il lui tendit la feuille et le crayon qu'il venait d'utiliser, un sourire timide aux lèvres.

« Tiens. Si je peux avoir le tiens... »

Après ça, ils seraient tranquilles et pourraient se donner rendez-vous sans avoir à se courir après à travers toute la faculté. Ce qui serait quand même définitivement mieux, hein.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Dim 27 Juil - 5:31

Il fallait avouer que Yuuma avait attendu la réponse avec un peu d'appréhension. D'ordinaire, c'était lui le pas sociable du groupe. Donc se retrouver dans la situation inverse était un peu... déroutant. Oui, c'était le mot. Ne sachant pas vraiment comment s'y prendre, il tentait quelques approches... euhm... amicales ? Enfin, il souriait, quoi. Même si on lui avait souvent dit qu'il n'était pas très marrant aux premiers abords. Trop sérieux, selon les autres. Mais voilà, il était comme tout le monde, il fallait un temps d'adaptation avant d'ouvrir son coeur. Et bien évidemment, pas à n'importe qui. Question de confiance, voyez-vous.


« Non non, ça me va. Chez toi, ce serait très bien, merci. Il faudra juste que... Tu me dessines un plan, ou que tu m'accompagnes. »

Donc ça lui allait ? Bien, c'était un pas en avant. Pour une première "visite", Yuuma opterait plus pour l'accompagnement... Mais encore une fois, il n'imposerait rien. Ce serait à Billy de trancher.


"Bien sûr, quand tu veux."

Après l'histoire des exposés, le cours s'était terminé. Après quelques hésitations, il avait demandé à son camarade s'il avait un portable. Ce dernier lui avait d'ailleurs répondu positivement, au grand soulagement du blond. Ça allait faciliter les choses : Il leur serait plus facile de se contacter, de se retrouver, et ainsi de suite... Yuuma connaissait la danse, à force. D'ailleurs, pour le sujet, il devrait penser à faire un rapide tour à la bibliothèque universitaire afin de chopper quelques livres. Parce que voilà, il n'était pas là depuis plusieurs années. Il était juste une étoile et maîtrisait donc partiellement le sujet. Enfin, "maîtriser" était un bien grand mot.... Il s'y connaissait peut-être un peu plus que Billy, et puis voilà. Fin du round. En gros, ça allait être mission découverte pour les deux garçons. Enfin, du moment que ça restait suffisamment intéressant... Pas de problèmes. Du moins, pour lui.

Reportant son attention sur son partenaire, il attrapa le morceau de papier et le glissa dans une poche intérieure de son sac. Il l'enregistrerait dès qu'il aurait un moment.


« Tiens. Si je peux avoir le tiens... »

Il hocha la tête et inscrivit son numéro avant de tendre ses affaires au petit brun.


"Voilà. Et merci pour le tien."

Ceci fait, il se mit à ranger ses affaires. parce que voilà, les cours n'étaient pas finis pour lui... Il supposait la même chose pour Billy, en fait. Normal, mais il aurait pu avoir un trou. une fois son sac fait il se retourna vers le brun et hocha la tête en guise de salut.


"Je pense passer à la bibliothèque lorsque j'aurais le temps, peut-être après les cours, histoire de nous mettre quelques bouquins de côté. En attendant, passe une bonne journée et bon courage pour les cours restants."

Sur ce, il se permit un léger sourire avant de tourner les talons. Il y avait encore du boulot d'ici la fin de la journée...


•.•.•.•.•.•.•.•.•

Enfin dehors. Libre. Finit l'enfermement pour la journée ! Yuuma en lâcha un grand soupir de soulagement. Parce que voilà, c'était quand même gavant toutes ces heures. Il s'étira comme un chat quelques instants avant de se mettre en route. Il avait encore assez de motivation pour s'arrêter à la BU. Il allait feuilleter quelques ouvrages, en emprunter, et puis cassos. Retour à la maison.

Et c'est donc ce qu'il fit. le pas plus ou moins lourd, il pénétra dans le lieu atrocement silencieux. C'était à la fois reposant et effrayant... Pourtant pas impressionné, il chercha une table libre et à l'écart des autres. Il tenait à sa petite tranquillité, quand même. Ainsi donc, le blondinet déposa ses affaires et se posa quelques instants, le temps de farfouiller dans ses poches et de sortir son portable. Toutefois, en cherchant l'objet, il tomba sur le petit bout de papier : le numéro. Ah mais oui ! Il avait un petit peu zappé avec tout les cours... Honte à lui... Il l'enregistra rapidement et reposa l'appareil dans on sac avant de partir en exploration dans les rayons. Hum... "Contes et légendes", il trouverait sûrement son bonheur dans ce coin-là.

Coucou 8D:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Lun 27 Oct - 22:53


Le numéro de l'autre garçon en mains, Billy s'autorisa un sourire un peu maladroit. Il n'était pas très en forme et n'avait pas grand chose en tête pour l'instant mais, définitivement, réussir à s'entendre avec une nouvelle personne était une bonne chose. Il imaginait d'ici la tête qu'aurait fait son père en le voyant discuter tranquillement avec une personne en tous points fréquentables et à priori à peu près sage : éberlué, content, aux anges. Jusque là, que ce soit dans sa classe ou dans ses différentes options, le jeune homme s'était trouvé bien incapable de sympathiser avec qui que ce soit. Sa timidité naturelle et son humeur en berne l'avaient généralement empêché de se faire des amis : voire même, plus simplement, des connaissances. Il discutait à peine, prêtait ses affaires de temps en temps, réussissait parfois à demander conseil, mais ça s'arrêtait définitivement là. Le numéro de Yuuma était pour lui un grand pas en avant dans la vie. Ce n'était pas un camé, un alcoolique ou un client violent ; c'était un type normal, quelqu'un avec qui il pourrait avoir des discussions posées et travailler sans s'inquiéter de si oui ou non il allait finir par le frapper ou s'écrouler ivre mort par terre parce que de toute façon il passait sa vie à boire.
Remarquez, ça, c'était plutôt lui. Pas qu'il ait envie d'en faire étalage non plus.

C'est pas très glorieux, Billy.

« D'accord. Bon courage à toi aussi. »

Ce n'était pas grand chose ; c'était déjà beaucoup pourtant. Billy n'était pas habitué à parler, ou du moins pas dans ces conditions. Il savait crier et dire n'importe quoi, mais discuter normalement ? C'était une toute autre paire de manche. Il lui arrivait parfois de rester plus d'une journée sans ouvrir la bouche, depuis qu'il avait déménagé ici. Il ne savait pas si c'était grave, si c'était normal, si beaucoup étaient dans son cas ou si au contraire il était une des rares personnes au monde à être capable de tenir sa langue aussi longtemps. Sa voix sonnait un peu râpeuse, un peu enrouée ; il avait parfois du mal à prononcer les mots, qui restaient à demi coincés dans sa gorge. Il espéra que ça ne s'entendait pas trop. Son « aussi », déjà disparu, fut englouti sous le chahut des élèves sortant de la classe. Son sac sur l'épaule, il finit de ranger ses affaires, les réorganisa tranquillement dans son sac et fut comme souvent le dernier à sortir. C'était peut-être bête et méchant mais, depuis l'accident, il détestait avoir des gens dans son dos. Que ce soit lorsqu'il marchait ou lorsqu'il s'asseyait en cours, il évitait à tout prix les premiers rangs ou les rues trop passantes. Chacun ses problèmes, sans doute. Il n'y pouvait pas grand chose.

Les cours suivant passèrent avec la fadeur d'une soirée d'automne ni assez chaude ni suffisamment froide. Il avait envie de se mettre au plus vite à cet exposé pour que ce soit fait et, accessoirement, pour avoir l'occasion de remettre en route sa machine sociale : cela dit, ça le mettait aussi dans tous ses états. La crainte de mal faire était violente. Sans pitié.
N'étant de fait pas sûr et certain d'être capable de tenir le stress d'une discussion longue et potentiellement argumentée tout seul et finissant ses cours plus tôt que la plupart des autres élèves ce jour-là, il s'arrêta à une supérette non loin pour acheter de quoi grignoter et boire. Et par boire, il fallait entendre boire. Il n'en était plus à ça près, hein. Son foie le lui rendrait bien un jour ou l'autre mais pour l'heure, la seule chose qui le préoccupait était d'avoir l'air normal. Normal et bien dans sa peau. Normal. Normal.
Bizarrement, il doutait que boire comme un trou l'aide dans cette difficile entreprise.
Son sac plus lourd qu'à l'aller, Billy revint sur ses pas vers l'université. Il devait repasser par là pour rentrer chez lui, de toute façon. Bref coup d'oeil sur sa gauche. Ah. La bibliothèque. Yuuma avait bien dit qu'il passerait par là, non ? Ce serait peut-être l'occasion de l'aider à chercher, ou... Quelque chose comme ça. Sans trop savoir s'il pourrait être d'une aide quelconque ni même si son nouvel associé avait bel et bien fini les cours, il s'engagea dans l'entrée et monta machinalement les escaliers. Après un bref état des lieux, il se rendit compte que les contes et légendes et autres choses dans ce goût-là devaient se trouver en bas ; descendit d'un étage et, son sac toujours sur l'épaule, s'élança dans les rayons avec la bonne humeur d'un condamné à mort partant pour son injection.

Au bout de quelques brefs instants, il n'eut aucun mal à reconnaître la silhouette familière qui observait les livres sur sa gauche.

« Ah... Eh, hm, salut. »

Bien. Merveilleux. Et maintenant ? Serrant ses doigts autour de la lanière de son sac, il esquissa une grimace discrète. Quel crétin.

« Je me suis dit que t'aurais peut-être besoin d'aide. »
Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Étoile.



avatar


Féminin Messages : 313
Hoshicoins : 774
Date d'inscription : 09/03/2014
Age : 20
Localisation : Dans mon lit =u=
Humeur : Câline ~

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Etoile
♣Age♣: 18 ans
♦Related to♦: Leifr L. Nygård *amen*

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Mer 21 Jan - 0:15

« Parce qu'un exposé, c'est du sérieux et de la recherche » 

Ou alors, c’est juste un moyen pour devenir potes 


Il avait traversé de long en large le rayon à plusieurs reprises, frôlant chaque ouvrage, à la recherche de celui ou ceux qui lui livreraient les secret des légendes Hoshikamiennes. Un premier livre se retrouva dans ses bras, puis un second, et même un troisième. Pour commencer à entrer dans le sujet, ces trois ouvrages devraient être suffisants. Il retourna à sa table et déposa ses trouvailles près de son chapeau. Puis il s'assit et commença à feuilleter le premier livre. Il tourna tout d'abord les pages plus ou moins rapidement, survolant les écrits sans que rien n'éveille particulièrement son intérêt. Yuuma ne tarda pas à le mettre de côté au profit du second, bien plus épais. Encore une fois, ce ne fut que lecture en diagonale et rejet sur le côté. Alors il s'attaqua au troisième. Un joli bouquin d'épaisseur respectable et à la couverture cartonnée aussi bleue que pouvaient être ses yeux. Le blondinet s'y prit de la même manière que les deux précédents, à l'exception que celui-ci lui donna enfin une piste de recherche stable. Un chapitre traitait en effet de l'une, si ce n'était LA plus célèbre des légendes d'Hoshikami , à savoir la relation entre les humains et les étoiles. La plupart des habitants devaient la connaître, au moins de nom. Pour ce qui concernait l'approfondissement et les vérités cachées derrière.... C'était une autre histoire. Il se releva une dernière fois pour de nouveau fouiller dans le rayon.

Absorbé par la lecture du livre qu'il tenait entre les mains, ce fut une petite voix qui vint le sortir de ses songes. Par réflexe, il tourna la tête en sa direction pour apercevoir Billy, son coéquipier. Il lui fit un petit sourire, ravi de le revoir ce soir. Ce simple déplacement , ajouté à son « Je me suis dit que t'aurais peut-être besoin d'aide. » prouvait à eux seuls que le jeune homme ne le laisserait pas pataugé seul. C'était rassurant. Aussi, ce fut d'une voix posée qu'il lui répondit.

"Bonsoir. Merci, c'est sympa de t'être déplacé à cette heure-ci pour travailler."

Yuuma lui désigna la table d'un geste de la main, et lui proposa alors de déposer ses affaires. Il ajouta aussi avoir trouvé quelques livres, grâce aux informations du livre bleu, qui pourraient être intéressants. Il s'assit de nouveau, laissant le temps à son camarade de s'installer.

"Comment s'est passée ta journée ?"demanda-t-il avec un petit sourire engageant.

Le suédois avait posé cette question par politesse. Après tout, ils ne se connaissaient pas vraiment, et il trouvait ça un peu triste de ne devoir parler que de travail avec lui. Ce serait plus agréable s'ils en profitaient pour parler un peu d'autre chose, s'informer sur ce qu'avait fait l'autre, ce genre de choses. Juste histoire d'établir, peut-être, un semblant d'amitié entre eux. Enfin... Qu'ils ne soient pas que deux inconnus obligés de travailler ensemble. Autant rendre la chose plus agréable.

Tu te perds dans tes pensées Yuuma. Encore. Peut-être bien qu'il se fiche de ça, lui, alors arrête un peu.

Peut-être bien que la bibliothèque universitaire fermerait dans quelques minutes. Ou peut-être bien dans quelques heures. A vrai dire, il ne connaissait pas les horaires. Mais il estimait qu'il leur restait assez pour faire ce qu'ils avaient à faire, qu'ils commencent à travailler ou pas, qu'ils discutent ou pas, qu'ils sortent avant ou pas. Dans le pire des cas, on les feraient sortir de force, comme deux ivrognes à la fermeture d'un bar.  Ils aviseraient au bon moment. Après tout, ils n'étaient pas totalement dépaysés. Il leur restait des cartes en main, pas de quoi paniquer. Surtout qu'en cas de besoin, lui n'habitait pas si loin.

Coucou:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 80
Hoshicoins : 261
Date d'inscription : 31/05/2014
Age : 23

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain.
♣Age♣: 19 ans.
♦Related to♦: Yuki Fuyumi.

MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~] Lun 26 Jan - 2:51


Au sourire du garçon, Billy répondit par la même chose ; tentant d'avoir l'air engageant, gentil, le moins gêné possible – et ce malgré la tension grimpante qui se diluait dans ses veines et ses artères. Les discussions, se lier d'amitié, répondre... Ces petites choses qui pouvaient paraître si simple pour la plupart des gens de son âge lui étaient complexes, voire douloureuses. Il avait toujours peur de mal faire, ne savait pas quoi dire ni quoi faire ; ses propres actions lui semblaient limitées, bizarres, déplacées. Devait-il le saluer ? Devait-il lui répondre ? Devait-il hocher la tête ? Rien de tout ça ne lui venait naturellement, après autant de temps passé sans presque parler à personne. Durant de longues années, les seuls contacts qu'il avait eu avec les autres avaient été ceux entretenus avec sa bande d'amis pas très fréquentables et, fatalement, ses clients. Or ce n'étaient pas des situations dans lesquelles il avait généralement l'esprit clair – ou, du moins, qui ne demandaient pas à être excessivement doué socialement parlant.
Faire un exposé, en comparaison, lui semblait presque insurmontable. Pas étonnant que son père l'ait regardé avec une certaine réserve sur fond d'espoir en l'entendant dire qu'il irait à l'université.
Suivant le geste de Yuuma, l'américain raffermit encore sa prise sur la lanière de son sac avant de faire quelques pas en direction de la table qu'on lui indiquait. Il l'écouta sans perdre une miette de ce qu'il avait à dire, craignant de ne passer pour l'impoli de service ou de ne rater quelque chose d'important ; passa son sac par-dessus sa tête et le déposa près de la chaise sur laquelle il s'assit, genoux serrés.

« Euhm... Bien, je suppose, répondit-il sans grande conviction, essayant de se souvenir des événements marquants de ladite journée. Des cours, des cours, encore des cours... Normal, quoi. »

Un petit rire s'échappa d'entre ses lèvres. Vrai que sa journée n'avait rien de bien intéressant. Il n'avait fait que prendre des notes, somnoler, regarder par la fenêtre... Comme tous les jours, en somme. Ce n'étaient pas des choses qu'il jugeait important de raconter. Ça aurait probablement ennuyé son camarade et très franchement, ce n'était pas le but. Il voulait faire bonne impression. Réussir à être normal. Parfaitement normal. Sans se ridiculiser, sans se faire honte, sans déraper, sans que rien aille de travers. C'était important.
Plus que sa propre vie, pour l'instant.

« Et toi ? »

En attendant la réponse du garçon, Billy s'empara d'un livre qu'il feuilleta brièvement. Il n'était pas exactement en état de travailler, avec son mal de crâne et sa fatigue chronique ; cela étant, il ne pensait pas qu'il irait mieux incessamment sous peu et ils devaient tout de même se dépêcher un minimum. Inutile donc d'ennuyer Yuuma avec ça. Il ferait de son mieux et puis voilà.
Jetant un bref coup d’œil à sa montre, il constata qu'il leur restait suffisamment de temps pour prendre quelques notes, voire emprunter les livres si besoin. S'ils voulaient vraiment avancer il faudrait aller ailleurs, mais ce n'était pas vraiment un problème non plus : de un ils pouvaient trouver un autre coin, de deux ils n'étaient pas obligés de tout faire tout de suite. Si son compagnon d'exposé voulait en rester là pour l'instant, il ne comptait pas le forcer à travailler plus que ça. Ils avaient encore le temps.

« Dis, hm... » reprit-il après un moment de silence passé à recueillir des informations. « Tu voudras continuer après, ou tu préfères qu'on voit ça plus tard ? »

Parfois, il se donnait curieusement l'impression de marcher sur des œufs comme avec une personne dont il espérerait obtenir l'affection. C'était un peu ça, remarquez. Il ne voulait pas se faire mal voir.
Hors RP:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~]

Revenir en haut Aller en bas

Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Un exposé ? Ha, la blague ! [with Billy ~]
» Ici, blague de Chuck Norris, ou plutot de DIEU!
» Une blague trés raffinée ..
» Une blague très raffinée
» une petite blague vraie de laramas

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG. :: ♣ L'Académie ♣ :: Les salles de classe-