Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko

Un forum RPG où les étoiles vous protègent ! Venez vous amusez pour vivre plein d'aventures!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage



avatar


Messages : 3
Hoshicoins : 45
Date d'inscription : 19/02/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Étoile
♣Age♣: 14 ans
♦Related to♦: --

MessageSujet: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Jeu 19 Fév - 2:06



Haiko Tsukiyo

« Tant qu’il y a de la Vie, il y a de l’Espoir ! »

Nom : Tsukiyo (Nuit Éclairée par la Lune) (n’ayant pas de Nom de Famille, il reprend le Nom de son Groupe, comme ses cinq Camarades)
Prénom : Haiko (Enfant des Cendres)
Âge : 14 ans
Nationalité : Japonais (tombé à Hokkaido)
Occupation : Collégien / Aider la Police
Groupe : Étoile
Pouvoir si Étoile : Explosions. Haiko peut provoquer des Explosions aussi bien sur les choses vivantes qu’inanimées (Par exemple : Sur une Personne ou le Sol). Pour y parvenir, il doit viser sa cible avec une de ses mains. Il peut en déclencher aussi dans l’air, mais c’est plus compliqué car l’air est quelque chose en constant mouvement.


Character
Physical
Haiko est un Jeune Garçon très sympathique et plutôt calme. Il ne supporte pas de voir un de ses Amis en galère, et il fera tout pour l’aider. Il ne les abandonnera jamais, surtout ceux appartenant au Groupe Tsukiyo. Malgré ça, il ne s’avère pas très bavard, mais il exprime souvent ce qu’il veut dire par des expressions. Enfin, la grande majorité du temps, on le voit surtout Sourire car il est toujours de bonne humeur, répercussion des réactions de son Meilleur Ami sur lui. Il espère que ce Sourire se répandra telle une maladie sur tous ses Proches.

Mais il lui arrive quand même de s’énerver très facilement quand une engueulade se déclenche, ne supportant pas particulièrement les bagarres. Et dans ce cas, éviter d’être dans les parages si vous ne voulez pas voler dans les airs à cause d’une Explosion. Toutefois, il se fait peu d’Ennemis, en général.

À sa connaissance, l’Adolescent maîtrise plutôt bien son Pouvoir. Lorsqu’il aura trouvé son Étoile, il espère bien pouvoir s’en servir pour lui venir en aide. Il le protégera coûte que coûte. Mais il lui arrive aussi de l’utiliser pour aider la Police quand un Criminel est en Fuite, par exemple. Aider la Police dans leur travail est l’une des Passions du Garçon, d’ailleurs. Après ce qu’il a vécu, il haït toutes les Personnes qui commettent des Crimes plus ou moins graves.

Sinon quand le Garçon se fixe un objectif, il fera son maximum pour l’atteindre. Et ici, son principal Objectif est de trouver son Humain, pour le Protéger car tel est le But d’une Étoile, non ? Mais il craint de tomber sur une Mauvaise Personne et se demande ce qu’il fera dans ce cas… Devra-t-il le Protéger malgré tout ? Il n’est pas au courant qu’il mourra si l’Humain auquel il est lié succombe, ce qui rend sa Décision pour le moment inconnue.

Le Collégien a aussi un côté très rêveur. Il aime admirer les étoiles dans le Ciel Nocturne. Probablement parce qu’il vivait là-haut autrefois, lui aussi. Parfois, il se demande s’il retournera là-haut ou s’il recouvra ses Souvenirs Perdus. Bin ouais, il est optimiste là-dessus. Il espère bien les retrouver un de ces quatre ! Enfin, il est optimiste la majorité du temps et c’est pour ça que les Enfants qui étaient dans la même galère que lui le traitaient comme un Leader. Il n’est pas du genre à commander, mais plutôt à guider et à mener un Groupe à la Victoire, peu importe l’obstacle.

Le Gamin est également très naïf. Mais vraiment. Malgré qu’il ait voyagé pendant trois ans à travers le Monde Entier avec son Groupe, il y a encore de nombreuses choses qu’il ne comprend pas, ce qui le rend parfois maladroit dans ses actions. Il a souvent besoin de conseils ou qu’on lui explique pourquoi telle ou telle chose fonctionne ainsi. Ne lui demandez pas s’il aime quelqu’un car il vous sortira une liste très longue (de douze personnes), alors que ce n’était pas ça du tout que vous vouliez savoir. Il espère pouvoir poursuivre son Voyage dans le Monde aux côtés de ses Amis après avoir trouvé son Humain.
Haiko est un Jeune Garçon de quatorze ans. Il mesure environ un mètre cinquante-cinq. Une taille plutôt normale pour un Garçon de son âge, vous me direz. De plus, il est plutôt maigre car il ne pèse que 49 kilos. Il a les cheveux entièrement blancs mi-courts. Au soleil, ses cheveux semblent prendre des lueurs argentés, comme s’il avait des paillettes dans les cheveux. Ses cheveux sont souvent en bataille. Le verbe « se coiffer », il n’en connaît pas la signification, eh oui.

En général, ses yeux sont d’une magnifique couleur bleu azur, avec quelques onces de turquoise très légères. Ils brillent souvent d’émerveillement à la découverte de ce qui l’entoure et de bonne humeur. Ils ressortent facilement sur son teint plutôt pâle, mais également avec ses cheveux blancs. Et non, ce n’est pas un albinos.

Sinon, d’un naturel plutôt enthousiaste et optimiste, Haiko affiche constamment un Sourire joyeux. Et il espère d’ailleurs que ce Sourire se répandra telle une maladie sur ses Proches. Il lui arrive parfois de se mettre en colère, lorsqu’il aperçoit une Bagarre ou un Criminel, tout comme d’être triste quand un de ses Amis est blessé. Il reste quelqu’un de normal, même s’il ne comprend pas toujours tout ce qui se passe autour de lui.

L’Adolescent s’habille avec une tenue assez décontractée, dans un style qui tire plutôt vers les couleurs hivernales. Probablement parce qu’il s’est habitué aux Vêtements qu’on trouve facilement dans la Région Froide où il est tombé. Il aime se sentir à l’aise dans ses vêtements, autrement dit, les jeans dans lesquels on est à l’étroit, ce n’est clairement pas pour lui !

Haiko porte souvent un tee-shirt blanc avec un sweet bleu foncé avec des dessins de flocons blancs au niveau du col par-dessus. Son sweet à une capuche qu’il met parfois et une poche pour éventuellement se réchauffer les mains. Quant à son pantalon, c’est un pantalon marron avec des lacets de décoration. Et enfin, des baskets toutes aussi bleues que son sweet. Pour prouver son appartenance à Tsukiyo, il porte également une Longue Cape Noire, attachée par un bout de ficelle autour de son cou.

Quelques fois, le Garçon porte des gants blancs sur les mains. On ne sait pas trop leur utilité. Peut-être à cacher la lumière blanche – elle se confondrait avec les gants – lorsqu’il se sert de son Pouvoir.



Story
Âge : En apparence sept ans. Une Nuit de Pleine Lune… Il neigeait abondamment… Une Lumière tomba du Ciel Nocturne, telle une Étoile Filante. Cette Lumière s’écrasa au beau milieu d’une Forêt Enneigée. Son Atterrissage provoqua une Vague de Neige autour d’elle et fit chuter la Neige des Arbres alentours. Qu’est-ce que c’était ? Un Extraterrestre ? Non. C’était tout simplement… Moi. Qu’est-ce que j’étais ? Je ne savais pas trop. Le seul mot qui me venait à l’esprit pouvant me caractériser était « Étoile ». Mais qu’est-ce que c’était « une Étoile » ? Je n’en avais pas la moindre idée non plus. C’était tout ce que je savais me concernant. Pourtant des Souvenirs très, très flous arpentaient ma tête sans que je puisse les comprendre ou les discerner exactement.

Par contre, pour une quelconque raison, je commençais à avoir froid. Vraiment froid. Je grelottais. Pourquoi avais-je si froid ? Qu’est-ce que ça signifiait « avoir froid » d’abord ? Encore des Questions sans Réponse… Où étais-je ? Que faisais-je ici ? Comment étais-je arrivé là ? Tout plein de Questions s’enchaînaient dans ma tête, si nombreuses que ça en était douloureux. Mais qu’était la douleur ? Qu’est-ce que ça voulait dire ? Trop de Questions, trop de Questions ! Ça en devenait insupportable !

Un Vent Froid passa alors entre les Arbres et me toucha également, me faisant frissonner de nouveau. Les Branches des Sapins frémirent. Le Bruit attira mon attention. Et pour la ‘première fois’, j’ouvris les yeux. La première chose que je vis fut ce Ciel Nuageux parcouru de Flocons, mais derrière lequel je pouvais distinguer la Toison Argentée. Oui, autrement dit, le Ciel Étoilé et la Lune. Les Réponses que je cherchais tant me percutèrent soudainement en une seule : « J’avais perdu la mémoire. » Aucune idée de comment j’étais venu. Aucune idée de pourquoi je me trouvais ici. Aucune idée de qui j’étais avant.

Toutefois, quelque chose me disait, alors que je m’asseyais dans cette Poudreuse Blanche qui m’avait servi de Coussin d’Atterrissage, que si je restais là, j’allais mourir. Et franchement, je n’en avais pas envie. Pourquoi ? Parce que je souhaitais recouvrer mes Souvenirs ! C’était très important pour moi ! Je voulais savoir ! Cependant… Où devais-je aller ? Auprès de qui pouvais-je me renseigner ? Y avait-il d’autres « Étoiles » comme moi par ici ? Je jetai des coups d’œil autour de moi. Non, il n’y avait personne. Je me levai donc et grimpai dans l’Arbre le plus proche. J’admettais avoir un peu galéré pour monter, mais je possédais une souplesse quand même épatante. Peut-être était-ce dû au fait que j’étais une « Étoile » ? Bah oui, étant donné que je ne savais rien d’autre sur moi, je reportais souvent tout sur ce mot.

Arrivé à la cime de l’Arbre, j’aperçus au loin une petite Ville. « Ville »… Encore un mot venu instinctivement. Mais quel était son sens ? Une nouvelle Vague de Souvenirs traversa mon esprit, me montrant plus nettement des images vues… du Ciel, on dirait. Les images ressemblaient à ce que je voyais. J’en déduisis donc que c’était des images d’une Ville. Et il y avait des gens, comme moi, qui se promenaient dans le Ville. Là-bas ! Oui, je devais me rendre là-bas à tout prix ! Je redescendis de l’Arbre et me mis en route.

Il me fallut quelques Jours pour parvenir à la petite Ville. Autant dire que mon sens de l’orientation, la Neige et le Froid ne m’aidaient pas pour avancer ! Surtout que je ne portais pas des Vêtements très épais. Un tee-shirt avec une veste à capuche légère, assez en mauvaise état d’ailleurs, tout comme mon pantacourt, dont les bas sont déchirés par endroit. Et des chaussures banales. Tout ça, dans la Neige, oui. J’avais l’air d’un Vagabond aux Habits tout miteux. À quoi pensait donc le Moi d’Avant… Il ne devait pas avoir toutes les cases allumées, dans sa tête, en tout cas.

Bref. Je débarquai donc dans la Ville et la première chose que je remarquai – mise à part qu’il n’y avait pas autant de Neige que dans la Forêt – est que je voyais très peu de personnes comme moi, comparé à dans mes Souvenirs perdus. La Ville semblait moins… majestueuse aussi, moins imposante. Peut-être que ce n’était pas la même… Alors ça voudrait dire qu’il y en avait plusieurs ? J’allais en avoir, du monde à interroger ! Mais autant commencer par ici ! Je m’approchai des gens qui marchaient, seuls ou en groupe, pour leur parler.

Cependant, dès qu’ils tournaient la tête vers moi, leur expression tranquille se changeait en une affreuse grimace de dégoût. Ils disaient tous les mêmes genres de choses : « Beurk ! », « T’es qui toi ? Dégage ! » ou encore « Hors de ma vue, t’es sale ! » Je ne comprenais pas leur réaction. Pourquoi réagissaient-ils ainsi ? Je désirais juste leur parler, moi… Pourquoi me rejetaient-ils de cette manière ? Que leur avais-je fait ? Je les effrayais avec ma Tenue ? Mais je n’avais rien d’autre ! Il fallait me comprendre ! Je venais d’arriver ici, complètement perdu ! Et personne ne me croyait !

Une nouvelle semaine s’écoula durant laquelle je n’arrêtais pas de questionner les gens. Et quand j’avais sommeil, je retournais dans la Forêt pour dormir tranquillement. Mais je baissais les bras progressivement, jusqu’à ce qu’un jour… Alors que j’étais assis contre le mur d’une Maison, sur un trottoir, les genoux ramenés contre moi, une couverture sur le dos, qu’une personne m’avait balancé sans prévenir… Je vis arriver en courant un Homme tenant un sac à main fermement dans ses bras. Il était poursuivi par un autre Homme en bleu avec un sifflet. « Un Voleur et un Policier » me dit mon esprit. J’avais l’impression que le ‘Voleur’ faisait quelque chose de mal.

Et avant même que je ne sache comment, je levai légèrement ma main gauche, la dirigeant quelques mètres devant le ‘Voleur’. Une petite lumière apparut dans ma main. Trois, deux, un… Juste avant que le ‘Voleur’ pose le pied à l’endroit où je visais, une Explosion retentit au niveau du sol. Le ‘Voleur’ décolla du sol, lâcha le sac, et atterrit un peu plus loin. Le ‘Policier’ courut pour l’arrêter et lui mit des ‘menottes’. Au niveau du lieu de l’Explosion, un trou d’une dizaine de centimètres et d’une quinzaine de diamètre s’était formé comme par Magie. « Magie » ? Qu’est-ce que c’était ? Je rebaissai ma main gauche, comme si de rien n’était. Avais-je fait une bonne action ? C’était ce dont j’avais l’impression.

Ce fut alors qu’un Inconnu s’approcha de moi, sortant de nulle part. Il s’accroupit devant moi, avec un grand Sourire. Je penchai la tête sur le côté avec un air interrogatif. Qui était-ce ? Que me voulait-il ? L’Inconnu posa l’une de ses mains sur mon épaule. Je tressaillis directement. Si je n’étais pas acculé à un mur, j’aurais certainement reculé de toute vitesse. À vrai dire, c’était la première fois que quelqu’un me touchait ! Donc ça m’avait surpris !

« Dis-moi, Petit, c’était impressionnant ce que tu as fait à l’instant ! Serais-tu une Étoile, par hasard ? »


À l’entente du mot « Étoile », j’ouvris de grands yeux. Cet Inconnu connaissait les Étoiles ! Pas les simples étoiles dans le Ciel Nocturne ! Les Étoiles, comme moi ! Je voulais en savoir plus. Plus sur ce qu’il savait au sujet des Étoiles. Alors j’acquiesçai de la tête.

« Tu n’as pas trouvé l’Humain que tu dois protéger, je me trompe ?
- L’Humain que je dois protéger… ?
- Oui ! Tu ne le sais pas ? »
Je secouai négativement de la tête. « Le But des Étoiles qui viennent sur Terre est de trouver l’Humain auquel elles sont liées et de le protéger. Si tu acceptes de m’accompagner, je promets de t’aider à trouver l’Humain que tu cherches. »


Naïf comme j’étais car je ne connaissais rien de ce Monde, ni des Humains, ni des Étoiles, je me levai, étreignant la couverture sur mon dos, pour rester au chaud. L’Inconnu sourit. Je ressentis un certain malaise en voyant ce Sourire. Mais je ne comprenais pas d’où ce Sentiment provenait, ni pourquoi. L’Inconnu passa un bras par-dessus mes épaules et me guida jusqu’à une « Voiture ». C’était avec ‘ça’ que les gens comme moi se déplaçaient dans la Ville. Je n’étais jamais monté à l’intérieur. Je ne savais pas comment ça fonctionnait. Juste que c’était une « Voiture ».

L’Inconnu ouvrit l’une des portes arrières de la ‘Voiture’ et m’aida pour monter dedans. Il me dit de m’attacher avec la ceinture sur le côté. J’obéis sagement. Étrangement, je me sentis aussitôt à l’étroit, comme « Emprisonné ». C’était bizarre… Cet Inconnu ressentait-il ça aussi ? Mais Emprisonné, qu’est-ce que ça voulait dire ? L’Inconnu grimpa sur le siège devant moi. Il mit en route la ‘Voiture’. Celle-ci trembla avant de se mettre en marche sur la route. Très vite, je commençai à avoir mal au ventre et une envie de vomir me prit. Je ne me sentais pas bien du tout. Pire que quand j’avais froid…

La route était longue. Si longue que la ‘Voiture’ quitta la Ville. Mais… mais… Pourquoi quitter la Ville que j’avais mis tant de temps à trouver ? Non, non ! Je ne voulais pas ! Pourtant, je ne dis rien. Je laissai l’Inconnu m’emmener car il était la première personne à m’avoir parlé des Étoiles. Mon désir de savoir se révélait plus fort que n’importe quoi d’autre. J’avais réussi à atteindre cette Ville une fois. J’y parviendrai une seconde fois. C’était ce que ma volonté me disait.

Le trajet qui avait bien duré une journée entière se termina enfin devant un immense Bâtiment. Il ressemblait à une… « Prison ». Jamais entendu parler de ça. Qu’est-ce que ça pouvait bien être ? Quoi qu’il en soit, il y avait un Bâtiment Principal et une Grande Cour. Cette Cour était entourée de « Barreaux ». À l’entrée, un panneau indiquait « Orphelinat accueillant les Étoiles ». Un Orphelinat ? Qu’est-ce que c’était ça aussi ?

La ‘Voiture’ s’arrêta quelques secondes devant une barrière qui s’ouvrit. Elle traversa et entra dans l’‘Orphelinat’. Il n’y avait personne dans la Cour que j’avais aperçue de l’extérieur. Où l’Inconnu m’avait emmené ? Quel était cet endroit ? Pourquoi n’y avait-il personne ? Tout ça était-il normal ? L’Inconnu gara la ‘Voiture’ quelque part dans la Cour avant de descendre et m’aider aussi pour descendre. À peine avais-je mis le pied à terre qu’un nouveau ressentiment me traversa. Je n’aimais pas cet ‘Orphelinat’. Il sentait quelque chose de mauvais. Je voulais partir d’ici et vite. Mais je me retins et je tournai la tête vers l’Inconnu, cherchant à savoir où nous étions.

Le Sourire de l’Inconnu se dévoilait plus aigu. Il m’effrayait et je me mis à trembler sans le vouloir. Que se passait-il ? Étais-je tombé dans un… « Piège » ? C’était ce que me disait mon instinct, cette fois. Tous mes sens étaient en alerte, comme si un danger proche rodait. Je tirai plus fort sur ma couverture, cherchant à me protéger d’une quelconque attaque. D’une attaque ? Comme les Animaux dans la Forêt lorsque je dormais ? Ou d’autre chose ? L’Inconnu me tapota sur la tête. Il voulait me rassurer peut-être ? Pas gagner car je me méfiais de lui désormais, et je m’écartais donc en vitesse de lui.

Instinctivement, je tendis mon bras gauche devant moi vers l’Inconnu. Une lumière blanche apparut dans ma main. À ce moment-là, une Jeune Fille, sortant de nulle part, saisit mon poignet et la lumière disparut. Pas parce que j’avais été surpris, mais une grande faiblesse s’empara de mon corps, si puissante que je m’effondrai sur le sol. Je relevai la tête vers la Fille. Son expression paraissait méprisante. J’en fus d’autant plus terrifié et je rebaissai les yeux, tremblant toujours plus, le cœur battant, terrifié.

« Eh bien, eh bien ! Tu as été rapide Miyo ! Tu n’es pas mon Étoile pour rien ! Petit, je te présente Miyo. C’est l’Étoile qui me protège.
- Si je l’avais laissé agir, tu serais mort à l’heure qu’il est, et moi aussi. Et je ne tiens pas particulièrement à mourir. Sa Magie semble puissante, mais inefficace contre moi.
- Tu… tu es une Étoile aussi… ? S’il… s’il vous plaît ! Expliquez-moi ce que sont les Étoiles !
- Hein ? Tu n’as pas besoin de savoir. À partir de maintenant, tu travailleras ici jusqu’à ta mort, Numéro 11. »


Travailler ici jusqu’à mort ? Numéro 11 ? Qu’est-ce que tout cela signifiait ? Je ne comprenais rien, rien du tout ! J’étais totalement perdu. Et sans savoir comment, je me mis à pleurer. C’était la première fois que je sentais de l’eau salée couler sur mes joues. J’étais triste, désespéré. L’Inconnu m’avait trompé. Mon cœur me faisait mal. Pourquoi… Pourquoi ça m’arrivait à moi… ? Je souhaitais juste savoir… La Fille et l’Inconnu échangèrent d’autres mots que je ne cherchais même pas à comprendre avant que je ne sente la Fille tirer sur mon poignet pour me forcer à me lever.

Malgré la faiblesse de mon corps, je me redressai en titubant. Tout en me tenant le poignet, elle me guida jusque devant une porte. Je voyais flou à cause de mes larmes alors je peinais à marcher droit. Était-ce vraiment fini… ? Allais-je passer le restant de mes jours ici ? Travailler ? Ça se mangeait ? Mon esprit me dit que non en affichant de nouvelles images floues dans ma tête. Même après avoir vu ces images, je ne comprenais pas beaucoup plus le sens de ce mot…

La Fille ouvrit la porte devant laquelle on s’était arrêtés et me poussa dans la… Salle ? La Cage ? La Cellule ? Surpris par le coup, j’entrai en piétinant et me ramassai par terre, tandis que la porte se refermait derrière moi. Une voix masculine résonna dans la Cellule et je m’assis pour voir de qui elle provenait. J’aperçus un Jeune Garçon, un peu plus grand que moi, assis sur un lit en pierres, affichant un visage souriant. Son Sourire semblait bienveillant.

« Salut ! Alors toi aussi tu as été attrapé ? Comment t’appelles-tu ? Moi, c’est Kaito !
- Je… Je ne sais pas…
- Oh. Dois-je en déduire que tu n’as pas eu la chance d’être adopté en arrivant sur Terre ? Bah, ce n’est pas grave ! On va te trouver un Prénom ! Tiens ! Que dis-tu de… Haiko ? Ça ressemble au mien, c’est marrant !
- Pourquoi Haiko… ? Tu es aussi une Étoile… ? Que se passe-t-il ici… ? Où suis-je… ? Pourquoi suis-je là… ? Qui suis-je exactement… ?
- Attends, attends. Tu viens à peine d’arriver que tu m’harcèles déjà de questions ! Dont certaines me surprennent. Serais-tu amnésique ? »
Je détournai les yeux en réponse à sa question. « Je vois. Très bien, je vais tout expliquer ! Tout d’abord, vu que tu es ici, il paraît évident que tu es une Étoile, comme moi et beaucoup d’Autres Enfants ici ! »


Le Garçon dénommé Kaito s’arrêta de parler un instant, le regard dirigé vers le mur derrière moi. Il plissa les yeux. Je me retournai pour apercevoir un visage à travers la fenêtre, l’unique source de lumière dans la Cellule. Je sursautai de surprise en reconnaissant l’Inconnu. Il souriait de ce même Sourire malsain en nous observant tour à tour. Puis il s’éloigna comme il était venu. Kaito se leva d’un bond, sauta sur l’autre lit en pierre pour atteindre la fenêtre et regarda dehors. Je penchai la tête sur le côté, ne comprenant pas trop sa réaction soudaine. Finalement, il s’écarta de la vitre et retourna s’asseoir sur son lit. Il reporta son attention sur moi et son Sourire agréable revint. Il reprit comme si de rien n’était :

« Un jour, tu as dû tomber sur Terre, dans un endroit totalement aléatoire. L’Étoile Divine, notre Mère à toutes, nous envoie sur Terre dans le But de Protéger un Humain, notre Humain. C’est aussi pour cela que tu es là. Jusque là, tu me suis ? » J’acquiesçai de la tête. « Afin de Protéger notre Humain, nous possédons un Pouvoir. Pour ma part, je maîtrise le Feu. » Kaito ouvrit sa main et une Flamme apparut à l’intérieur. « Mais je ne peux pas faire grand-chose avec. Je compte bien m’améliorer pour être à la hauteur ! Et toi ? Quel est ton Pouvoir ?
- Je ne sais pas trop… Une fois, j’ai créé une petite Explosion…
- Original ! »
Kaito se tut de nouveau, comme pour me laisser digérer toutes ces informations. « Maintenant, concernant ici… Tu peux considérer cet endroit comme un Orphelinat ou une Prison.
- C’est quoi un Orphelinat et une Prison… ?
- Un Orphelinat est un lieu où les Enfants qui n’ont pas de Parents sont accueillis. Et une Prison est un lieu où les Criminels sont retenus enfermés. Si on fusionne les deux cas, ça donne un lieu où les Enfants sans Parents sont retenus enfermés. Tout à l’heure, tu as pu voir un Homme à la fenêtre. C’est le Dirigeant de cette Prison.
- L’Inconnu nous garde enfermés… ? Pourquoi… ?
- Je ne connais pas son Objectif Officiel, mais celui le plus connu est de nous faire travailler ici jusqu’à notre mort, aussi bien en utilisant la Magie que sans. Peut-être qu’il cherche à ce qu’on ne trouve jamais notre Humain ? La Fille qui est avec lui est une Étoile pouvant annuler toute autre Magie. Il ne vaut mieux pas désobéir à cet Homme aussi… Quelques Enfants sont déjà morts ici… »


Ainsi donc… Ma Destiné était de rester prisonnier ici jusqu’à la fin de mes jours en travaillant très dur pour l’Inconnu… Je ne pouvais l’accepter. Je ne voulais pas. Mon But Principal était tout de même de Protéger mon Humain, avec ou sans mes Souvenirs ! La possibilité de mourir dans cet endroit ne s’offrait même pas à moi. Je devais sortir coûte que coûte. Mais comment faire avec une Fille capable de bloquer notre Magie ? Pour le moment, je n’en avais pas la moindre idée.

Âge : En apparence onze ans. Environ quatre ans s’étaient écoulés. Enfin, j’avais cessé de compter depuis longtemps. Je ne connaissais même pas mon âge. Mes Souvenirs ne m’étaient pas revenus, même après ces quatre années. Et j’avais abandonné l’idée de les recouvrer. J’étais épuisé. J’en avais assez. Travailler avec acharnement tous les jours était terriblement fatiguant. Surtout que ce travail ne possédait aucun objectif réel. Il existait juste pour nous empêcher de nous rebeller en nous épuisant au maximum. C’était réussi. Les premiers jours, je n’avais pas arrêté de pleurer. Heureusement, mon Compagnon de Cellule se trouvait toujours là pour me soutenir.

À plusieurs reprises, j’avais également tenté de me battre contre la Fille. Cependant, à chaque fois, je perdais haut la main. Cette Fille avait juste à m’attraper une fois pour que le Duel soit terminé. J’étais le dernier arrivé dans cette Prison, du moins la première année, j’aurais dû comprendre très vite que toutes mes actions étaient vaines par rapport à ce que disaient les Autres Enfants. Mais je persévérais. Parce que tant que j’étais en vie, je continuais de me battre. Pourquoi essayais-je tant que ça ? Pourquoi ne laissais-je pas tomber ? Pourquoi étais-je le seul à ne pas abandonner ? Peut-être que pour moi qui n’avais pas de Souvenirs… qui ne possédais qu’un But semblable à toutes les Autres Étoiles… m’était fixé un Autre But ? Je désirais redécouvrir ce Monde ! Alors je ne pouvais pas rester coincé ici éternellement !

Avec le temps, avec les travaux, à force d’utiliser mon Pouvoir sans le vouloir parfois, j’avais fini par le contrôler totalement. Et à l’améliorer. J’avais découvert que j’étais capable de provoquer des Explosions sur tout, même dans l’air, bien que c’était plus compliqué qu’en visant quelqu’un ou quelque chose. Au fil des années, d’Autres Enfants, quatre plus précisément, étaient arrivés. Toutefois, deux Autres avaient succombé au dur labeur… Nous étions désormais au nombre de treize dans cette Prison. Et la plupart, voire tous, me suivait d’ailleurs. Bien que je ne sache pas comment et pourquoi ils faisaient ça. Dans les plus Jeunes, certains m’admiraient même. J’essayais d’être comme Kaito et de leur remonter le moral quand ça n’allait pas.

« Pour moi, Haiko ressemble à un Héros ! »


C’était ce que disaient certains… Pourtant… Derrière, je restais un Gamin Pitoyable… Je ne pouvais aider personne… Pas même Kaito… Depuis plusieurs semaines, mon Meilleur Ami se révélait affreusement malade. Parfois, il n’était même plus capable de se lever. Et personne ne viendrait le soigner, je le savais… Je devais me dépêcher de trouver un moyen de sortir pour le sauver ! Mais plus les jours passaient, plus sa mort se rapprochait… Je le sentais… Et une Nuit de Pleine Lune, comme celle où j’avais débarqué sur Terre… Kaito mourut avec pour derniers mots :

« Haiko… Tu es mon Héros… Je suis sûr que vous réussirez à vous enfuir…
- Non Kaito ! Ne m’abandonne pas ! Reste avec moi ! Tiens bon ! »


Sauf que c’était déjà trop tard… Kaito m’adressa un dernier Sourire avant de mourir dans mes bras. J’éclatai alors en sanglots. Non… Non… Ce n’était pas possible… Pas Kaito… Je tremblais de plus en plus… Mes larmes coulaient de plus en plus sur mes joues… Et le pire… Le pire… était que je perdais le contrôle de moi-même. Je reposai le corps sans vie de Kaito sur son lit avant de me redresser, une ombre obscurcissant mon visage. Je me retournai vers la porte et levai mon bras gauche. Une lumière blanche apparut et la porte explosa. Je sortis de la Cellule et commençai à viser au hasard, provoquant des Explosions un peu partout, ouvrant par la même occasion la porte aux Autres Enfants.

Peu de temps après le début des Explosions, la Fille de l’Inconnu sortit pour m’arrêter. Je l’attendais de pieds fermes. Cette fois, elle ne m’aura pas. J’avais compris quelque chose. Pour m’empêcher d’utiliser ma Magie, elle devait me toucher. Donc tant que je ne me faisais pas attraper, j’avais une chance. Je commençais à courir autour d’elle, créant des Explosions sur mon chemin pour que la fumée provoquée lui bouche la vue. Mon plan fonctionna. Désormais un écran de fumée se trouvait entre elle et moi. Je m’arrêtai et visai l’intérieur du nuage de fumée. Une énorme Explosion retentit, contenant toute ma haine, colère, désespoir, tristesse. Un cri résonna dans la Cour. Et la Fille vola dans les airs avant d’atterrir plus loin.

De leur côté, les Enfants libérés s’étaient déchaînés sur les Bâtiments. Ceux-ci commençaient à s’effondrer. Non ! Kaito ! Je laissai la Fille encore sonnée par l’Explosion et courus vers ma Cellule. Je pris le corps de Kaito dans mes bras et ressortis en vitesse. La seconde d’après, le mur de ma Cellule s’écroula. Il était moins une ! Mais l’effondrement avait engendré trop de fumée et de poussière. Je voyais à peine devant moi, si bien que par moment, je trébuchais et tombais.

Au bout de deux minutes, je parvins à sortir des décombres, non sans mal et non sans d’autres Explosions de ma part pour me frayer un chemin. Une fois dans la Cour, j’appelais au Rassemblement. Très vite, les Onze Autres Enfants se réunirent autour de moi. Nous courûmes vers la sortie, le portail donc. Dernier obstacle avant notre Liberté. Je me trouvais en tête du Groupe. Et ce fut à ce moment-là qu’apparut l’Inconnu. Et ce fut aussi à ce moment-là que Kaito ouvrit péniblement les yeux. Il n’était pas mort !

Kaito leva lentement sa main, me soufflant de faire attention au passage. Une Flamme apparut au bout de l’un de ses doigts et il la lança sur l’Inconnu. La Flamme grandit et lorsqu’elle toucha l’Inconnu, celui-ci prit immédiatement Feu. Kaito murmura alors avec son Sourire habituel :

« J’ai toujours rêvé de faire ça… »


L’un des Enfants alla ouvrir le portail. Et nous pûmes enfin sortir en courant. Je pensais que nous allions tous rester ensemble, mais plusieurs d’entre nous décidèrent de partir de leur côté afin de retrouver leur Famille Adoptive. Je souris et leur souhaitai bonne chance, en espérant les revoir un jour. À la fin, lorsque tout le monde se sépara, nous devions être encore six ensembles. Notre petit Groupe se mit en route d’urgence pour voir un Médecin dans la Ville la plus proche. Et ainsi, Kaito put être soigné. Il était sauvé, de justesse ! J’étais si heureux !

Âge : En apparence quatorze ans. Trois nouvelles années s’écoulèrent. Nous étions toujours tous les six ensembles, si bien que nous avions fini par nous donner un Nom : Tsukiyo. Simple, mais classe. À noter que notre Groupe est composé uniquement d’Étoiles, dont deux Filles (Leila et Yuki) et quatre Garçons (Masao, Sora, Kaito et moi-même)… Un jour, dans un Magasin, nous avions trouvé de Grandes Capes Noires. Elles devinrent notre emblème, en quelque sorte. Nous en portions tous une. L’Objectif de notre Groupe ? Voyager tous ensembles et trouver nos Humains.

Ce fut ainsi que nous arrivâmes un jour, par hasard, à Hoshikami et que nous décidâmes de nous y arrêter quelques temps, intrigués par certaines choses…


You, behind the screen !
Pseudo : Flocon
Personnage de votre Avatar : Jack Frost – The Rise of Guardians
Vos Passions : Foot, Codage Informatique, Lire, RP, Regarder des Animes, Dormir, Manger des Princes de Lu (non, ce n’est pas une blague), l’Hiver, la Neige, le Snowboard (ces trois points ne sont pas des blagues non plus)
Suggestions : Well… I don’t know
Pedobear ou bisounours ? Bisounours
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Féminin Messages : 13
Hoshicoins : 145
Date d'inscription : 23/01/2015
Age : 17
Localisation : Dans mes rêves
Humeur : Rêveuse

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 14 ans
♦Related to♦: Tsukai Suranu

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Jeu 19 Fév - 11:11

Bienvenuuuue ♥

Oh un petit Frostounet C: Je te n'aime déjà *^*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 20
Hoshicoins : 205
Date d'inscription : 31/01/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 24 ans
♦Related to♦: Shura Kirigakure

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Jeu 19 Fév - 12:14

Bienvenue!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti-Étoile



avatar


Masculin Messages : 84
Hoshicoins : 549
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 19
Localisation : Chez moi. \o/
Humeur : Changeante... je pense.

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain (Anti).
♣Age♣: Vingt-deux ans.
♦Related to♦: Julian Hannagan.

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Jeu 19 Fév - 12:29


JAAAAAAAAAAAAAAAAACK.
Voilà c'est dit. Je t'aime déjà.

Bienvenue sinon !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar


Messages : 3
Hoshicoins : 45
Date d'inscription : 19/02/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Étoile
♣Age♣: 14 ans
♦Related to♦: --

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Jeu 19 Fév - 13:41

Merci à vous trois pour l’accueil chaleureux =D

Jack est bien aimé par ici, ah ah ! =')
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 523
Hoshicoins : 1478
Date d'inscription : 23/02/2014
Age : 19

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 18 Ans
♦Related to♦:

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Dim 8 Mar - 23:38

omfg jaaaaaaaaaaaaaaaack *_*
C'est bon, rien que pour ça je te valide 8D /POUTRE/

Wait, t'as l'air d'avoir fait une fiche bien koul, alors ce serait dommage de ne pas lire et commenter, n'est-il pas ?
Et pour commencer, désolée de ce grooooos retard, j'assure pas >.<


Tu présentes Haiko comme un collégien, mais d'après ce que j'ai compris de la fin de ton histoire, ses amis et lui sont des vagabonds, sans réel logement, je me trompe ? Comment peut-il fréquenter un collège et suivre des cours dans ces conditions ?
A moins que ton personnage n'ait décidé de s'installer ici, de vivre à l'orphelinat d'Hoshikami jusqu'à l'adoption et donc d'aller à l'école, je ne vois pas vraiment comment c'est possible ! Surtout qu'il doit avoir beaucoup de retard scolaire au vu de son passé !
Dans tous les cas, je veux bien que tu me précises cette information, et tant qu'on y est, pourquoi pas quelques petites précisions sur les conditions de vie des enfants ?
Vivent-ils toujours tous ensembles, certains sont-ils allés à l'orphelinat volontairement, où vivent-ils, comment s'organisent-ils entre eux pour survivre ?

J'aimerais aussi beaucoup que tu me précises l'ampleur du pouvoir de ton personnage. Des explosions... violentes ? xD
Il ne peut pas non plus tuer quelqu'un, ou démolir un immeuble ! Surtout qu'au vu de son âge, il ne doit pas encore avoir assez de force pour bien maîtriser son pouvoir, et il doit donc avoir des fails de temps en temps, je suppose ?
En tous cas, j'aimerais que tu me donnes un aperçu de ses limites, et de sa fatigue après l'utilisation de son pouvoir ♥


J'ai aimé la partie de ton histoire où Haiko exprime son incompréhension quand à son arrivée ici. Ce moment, pourtant commun à toutes les étoiles, reste très peu exploité dans les fiches, alors que ça doit quand même être un choc ! Donc, j'ai apprécié que tu nous racontes ce trop plein de questions qui surviennent d'un coup !
Surtout que ce sentiment est amplifié par l'amnésie de ton personnage.

D'ailleurs, d'où vient-elle cette amnésie ? Quelle en est la cause ?
Tu ne le précises nulle part !
Surtout qu'il ne s'agit que d'une perte partielle de la mémoire, puisque des mots et des impressions de vécu subsistent !


Tu fais quelques maladresses dans ton écriture, quelques fautes d’orthographe, mais rien de gênant. Je me suis également aperçue que, bien que la majorité de ton histoire soit écrite à la première personne du singulier, sont présentes quelques phrases à la troisième personne du singulier.
Mais ne t'en fais pas, ce n'est pas dérangeant pour autant à la lecture !


Avant de pouvoir continuer la validation, je préfère que tu répondes à ces quelques questions, pour mieux pouvoir visualiser le rendu final ! ♥

Courage pour ces quelques précisions ! :3
Si tu as besoin d'aide, ou si toi-même tu as des question, n'hésite surtout pas, je suis là pour ça ♥
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur



avatar


Messages : 3
Hoshicoins : 45
Date d'inscription : 19/02/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Étoile
♣Age♣: 14 ans
♦Related to♦: --

MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko Mar 10 Mar - 17:32


Hello, hello Nathan ! ~

Comme je te l’ai dit par MP, ce n’est pas grave pour le retard ! Tout le monde a une vie irl et doit en profiter !

Si tu le veux bien, je vais reprendre point par point les passages incohérents que tu m’as souligné, les expliquer plus correctement (car ce qu’on a en tête n’est pas toujours vu de la même manière par une personne extérieure, eh oui) ou les modifier (parce que ce n’est vraiment pas logique).

  • Haiko est un Collégien, mais en effet, je ne précise pas où il vit à la fin… Parce que c’est vrai, il ne vit nulle part. Je pensais plutôt à dire que ses Amis et lui ont dégoté une maison abandonnée (genre, avec des vitres cassées, plus rien à l’intérieur, une vieille maison) et ont décidé de s’installer à l’intérieur, la présentant désormais comme leur QG (ça les protège du froid et de la pluie, donc ils sont contents). Donc non, ils ne se rendent pas dans l’orphelinat d’Hoshikami.

    Concernant leurs moyens de survie… Étant donné que leur âge est entre 13 et 15 ans, je les voyais bien essayer de faire des petits boulots, comme aider les gens de la Ville. Haiko, lui-même, aide la Police quand il en a l’occasion. Ça leur permet de gagner un peu d’argent pour s’acheter des petites choses à manger et à boire.

    Quant à l’École… eh bien, j’imaginais que c’était un Collège public. S’ils se disaient externes, ils n’ont donc aucun frais de scolarité, si ? Mais maintenant que tu le dis, il est exact qu’ils auraient un gros retard, malgré leur voyage autour du monde. Cependant, je souhaitais qu’ils y aillent pour en apprendre plus justement, aussi bien niveau connaissances que sur les Humains qu’ils sont sensés protéger en tant qu’Étoiles.

  • Well. Son Pouvoir. Je l’admets, il est très mal expliqué xD

    Alors, non, elles ne peuvent pas tuer ni démolir un immeuble. De un, car c’est une Explosion produite qu’à la « surface » du corps d’une personne et non à l’intérieur. Donc elles peuvent seulement blesser. C’est comme si la personne recevait un fort coup de poing à distance, on va dire. Pour l’immeuble… bien trop grand et son Pouvoir n’est pas aussi puissant que ça. En plus, il requiert une forte concentration pour ne pas viser ailleurs que là où il veut.

    Son Pouvoir, il peut provoquer environ une quinzaine d’Explosions par jour, plus ou moins selon l’énergie qu’il utilise. Généralement, après l’avoir utilisé trop souvent, il a une énorme douleur dans tout son bras gauche (étant donné qu’il est gaucher, il utilise principalement sa main gauche pour viser, il peut l’utiliser aussi avec sa main droite, mais ses Explosions sont beaucoup moins précises et gérées correctement). Et il ne tient limite plus debout après ça. Trop de concentration tue la concentration à en perdre l’équilibre, ah ah.

  • Ettoooo… Son amnésie… La cause… Biiiiinnn… Je n’y ai pas réfléchi xD Je n’en sais strictement rien et je ne peux malheureusement pas te l’expliquer. Si tu as une idée, je suis preneur ^^’ Sinon, faudrait que je modifie en disant qu’il n’est pas amnésique, mais en laissant au début qu’il est complètement perdu quand même.


Pour les erreurs, je vais me relire. J’ai tendance à ne pas le faire, du coup, il y a souvent des fautes qui m’échappent en écrivant.

Voili voilou ! =D
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko

Revenir en haut Aller en bas

Les Souvenirs ne font pas la Volonté – Tsukiyo Haiko

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Ils font chier ces N... . Débarassons-nous en !
» Que font les autorités haitiennes ?
» Anthéa de Prouville // La faiblesse des hommes font la force des femmes !
» Les orties ne font pas que piquer...
» [TERMINE] Quand plus aucun souvenirs vous reviens... [Pv Sacha Farmer]

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG. :: ♣ Premiers Pas ♣ :: Présentations-