Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan]

Un forum RPG où les étoiles vous protègent ! Venez vous amusez pour vivre plein d'aventures!
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez| .

Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Humain.



avatar


Messages : 12
Hoshicoins : 110
Date d'inscription : 19/01/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 22 ans
♦Related to♦:

MessageSujet: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Mar 20 Jan - 1:19

Ce soir-là, il faisait un peu froid. Il le savait, car le vent n'arrêtait pas de rabattre sa capuche sur ses épaules, dévoilant de ce fait ses mèches grises qui se tenaient pêle-mêle sur sa tête. Trop de statique dans ses cheveux, au point où il aurait juré qu'un éclair se serait jeté derechef sur lui s'il y avait eu orage. Il commençait à faire noir, et il s'éclairait bien timidement à l'aide de son téléphone portable. Il faut dire qu'il y avait bien deux heures qu'il errait dans la forêt, s'étant dit que s'il suivait le même chemin il n'aurait pas eu de difficulté à retourner sur ses pas: c'était sans compter son sens de l'orientation pourrave, et le fait qu'il était tellement tête en l'air qu'il ne regardait pas où il mettait les pieds. Du coup, même si c'était un adulte, il commençait à avoir le souffle court et à s'inquiéter. Il était venu dans la forêt pour s'inspirer, mais s'il continuait sur cette lancée, la seule inspiration qui lui resterait ferait faire des cauchemars aux bambins qu'il affectionnait tant. Il se pencha un moment pour rattacher ses souliers -pour la millième fois. Vraiment, ces lacets ne valaient pas grand-chose, ils étaient trop épais.

C'est en se relevant qu'il l'entendit pour la première fois. Un coup de feu au loin, puis, plus rien. Les quelques oiseaux nocturnes avaient cessé de piailler et les petits animaux s'étaient tous arrêtés pendant un instant avant de retourner dans leur tanière. Lui, il était tétanisé par la peur. Ce n'était pas la saison de la chasse -et encore, qui allait chasser aussi près d'une ville? Il n'osait imaginer le genre de gibier qui se trouvait dans la forêt, qui bien qu'elle fût grande, ne lui semblait pas cacher de jeu assez intéressant pour justifier... un coup de feu. Au final, il n'avait qu'une envie : tourner les talons et oublier tout ça.

Sauf que, en même temps, il ne savait pas vraiment dans quelle direction il allait se retrouver s'il reprenait le chemin inverse, alors ce n'était pas tout à fait une option. Puis, comme il se disait justement qu'il n'avait rien à craindre et que tout était pour le mieux, il entendit un second coup de feu, suivi assez rapidement d'un troisième. Là, il arriva à se redresser complètement et à regarder autour de lui. Et si quelqu'un était en danger? C'est plutôt ça, et un peu de curiosité aussi, mais surtout un ésir d'aider son prochain, qui le poussa à aller dans la direction des coups de feu.

C'est pas très vif de ta part, cher Jey se dit-il en fermant les yeux une seconde, fronçant des sourcils. Et si quelqu'un était attaqué par une bête? Et si quelqu'un se faisait attaquer... ET SI DEUX PERSONNES FAISAIENT UN DUEL À MORT? Ok, ok, on se calme. Les duels, ça n'arrive plus depuis au moins cent ans... ou quelque chose du genre, j'suis pas historien. Mais faudrait quand même que je me rende. Oh, et regarde ton cellulaire, d'un coup, histoire de voir s'il reste -oui, il reste de la batterie, et j'ai un bon signal. On sait jamais, dans les films d'horreur c'est toujours ça, ton cell arrête de fonctionner au dernier moment. Et fichtre, il fait froid. À croire que j'ai arrêté d'être immunisé au froid quand j'ai quitté le Canada...



Perdu dans ses pensées, il en oublia presque ce qui l'avait poussé à se diriger plus creux dans la forêt (ou moins, pour ce qu'il en savait). Il avançait sans bruit, non pas parce qu'il faisait attention, mais parce qu'il en avait l'habitude -pour ne pas faire peur aux animaux, qu'il aimait bien espionner- et se faufila derrière ce qui semblait être un jeune homme. Il resta un moment sans bouger, l'observant de loin. Il était seul. Il jeta un regard aux alentours, cherchant à voir si quelqu'un était au sol -rien. Il détailla le jeune homme en silence, ne sachant pas ce qui le tracassait. Puis après un moment, ça lui sauta au visage.

Euh... comment il fait pour recharger son arme?

Question bête, sauf si la personne devant vous n'a qu'un seul bras, et il était à 95% certain de ne pas lui voir deux bras. Il avait beau faire noir, il y avait quelque chose dans sa manière de bouger qui n'était tout simplement pas naturelle à regarder.

-On peut savoir ce que vous faites? C'est pas très prudent, dit-il, circonspect.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti-Étoile



avatar


Masculin Messages : 84
Hoshicoins : 549
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 18
Localisation : Chez moi. \o/
Humeur : Changeante... je pense.

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain (Anti).
♣Age♣: Vingt-deux ans.
♦Related to♦: Julian Hannagan.

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Mar 20 Jan - 3:08



La forêt, un endroit glauque la nuit, mais tellement accueillant de jour, surtout avec les les fleurs qui décorent les arbres tels des sapins de Noël, les animaux qui profitent du calm et de la tranquillité que peut leur offrir cet endroit.
Mais en hiver, ce lieu de verdure n'est pas aussi accueillant qu'il ne l'est en été : les arbres dépourvus de feuilles seraient capables de se déraciner pour vous courir après, s'ils le pouvaient, et l'endroit est mort, comme si il avait été abandonné depuis plusieurs années.

Mais c'était l'endroit idéal pour tirer sur quelques objets sans se faire embêter par quelques curieux, de toutes façons, qui serait assez bête pour se balader en pleine nuit dans un endroit si... effrayant, quand les arbres ne sont plus que gros tas de bois juste bons à couper ?

Personne à part moi ne serait assez stupide, mais j'ai fini par ne plus pouvoir m'en passer à force d-y aller presque toutes les nuits, je sais que ça peut me mettre en danger, mais qui s'en soucie de toutes façons ? Pas mon père ni ma mère qui ne sont plus depuis longtemps, peut-être mon étoile... quoique, je m'en fiche bien de ce qu'elle peut me dire, elle.
Pourtant, aujourd'hui, je m'étais visiblement trompé sur ce sujet. Quelqu'un venait de m'interpeller. Ce que je faisais ? N'était-ce pas évident ? Lentement, je me retournais vers lui. J'ai directement été impressionné par sa taille. C'est ÇA la taille MOYENNE de nos jours ? Si c'était une plaisanterie, elle n'était pas drôle du tout. Je lui arrive pile au menton et d'un coup, je me suis senti tout petit.

Gia, reprend toi, ce n'est pas le moment de flancher ! Même si je suis visiblement intimidé, je n'hésite pas à hausser de la voix pour lui montrer qui est le patron, ici :

« T'es aveugle ouuuu... ? Ça se voit non ? Ou bien t'as besoin de lunettes ? Dommage pour toi, parce que j'en ait pas ! »

Je me rendais bien compte que j'étais agressif, mais moi qui espérait pour une fois pouvoir rester tranquille, voilà qu'un homme vient tout gâcher. Intérieurement, j'étais en train de bouillir, mais pour contenir mon poing, je lui tournais le dos et prenait une grande bouffée d'air.

« Excuse-moi, je me suis laissé emporté. Je disais donc que je tirais sur des objets. Rien de bien méchant. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 12
Hoshicoins : 110
Date d'inscription : 19/01/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 22 ans
♦Related to♦:

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Mar 20 Jan - 18:40

« T'es aveugle ouuuu... ? Ça se voit non ? Ou bien t'as besoin de lunettes ? Dommage pour toi, parce que j'en ait pas ! »

Il tiqua sous le commentaire et serra maladroitement ses bras autour de sa poitrine. Il avait subitement la bouche sèche et ne se sentait pas bien du tout; c’est qu’il était tout simplement incapable de répondre à ce genre d’individus, et il se retrouvait sans le souffle. Bien sûr, il avait des lunettes, mais là n’était pas le point : il n’en avait de besoin que de près, et puis… Là n’était pas la question. L’autre s’était retourné, et il avait maintenant tout le loisir d’observer son dos bien droit. Manifestement, il avait interrompu un rituel étrange, une habitude un peu violente mais peut-être positive pour le jeune homme. Il se sentait mal dans son être, car il avait l’impression d’avoir jugé trop vite –et maintenant, il récoltait le courroux de cet homme.

-Je… c'est-à-dire que… le terme exacte est malvoyant, en fait. Et non, ce n’est pas mon cas, eum,  comment dire, ce n’est pas vraiment… je n’aurais pas pût me rendre jusqu’ici si ça avait été le cas

«Mais qu’est-ce que tu racontes là? Et puis, vu comme tu es venu ici à tâtons, ce serait pas étonnant que tu y soit arrivé sans vraiment voir autour de toi.  T’es comme un lépidoptère  attiré par la lumière, sauf que toi, c’est le bruit qui t’attire. Un peu comme les chevreuils qui sont attirés par le bruit des arbres fraîchement coupés.»

« Excuse-moi, je me suis laissé emporté. Je disais donc que je tirais sur des objets. Rien de bien méchant. »

-Vos excuses sont… acceptées fit-il maladroitement, serrant ses bras plus autour de lui. C’est moi qui devrais s’excuser de vous importuner de la sorte. J’imagine que vous avez vos raisons de… enfin, de faire ce que vous faites.

Non, vraiment, il n’était pas à l’aise lorsqu’on le brusquait. C’était une petite nature que le pauvre Jeiel, et il s’était mis les pieds dans les plats. Il était tout de même soulagé du ton plus avenant que le jeune homme avait prit et se permis de se rapprocher un peu plus, manquant par se fait même de s’étendre de tout son long dans la mince couche de neige qui s’étendait sur le sol. Il reprit son équilibre en se tenant à une branche, qui craqua sous son poids.

«Bon, en plus de faire chier ton prochain, tu détruis la nature. Il serait peut-être temps d’aller te coucher. Y’a rien que tu pourras accomplir ce soir qui aura un impact positif sur ta vie.»

Il se racla la gorge, ressentant toujours autant la morsure du froid qui, maintenant que le soleil était totalement couché, ne faisait qu’augmenter avec le temps qui passait. S’il ne voulait pas attraper la crève, il serait mieux de laisser l’inconnu à ses occupations –bien que ces dernières soient douteuses et possiblement dangereuses- et de simplement retourner chez lui.

-Eum, pardon du chambardement dans tous les cas, faites bien attention à vous. Bonsoir.

Il esquissa quelques pas dans la direction opposée, laissant derrière lui le jeune homme et son arme à feu. Ça lui apprendra de s’approcher –d’ailleurs, qu’aurait-il fait si la personne se serait avérée être un meurtrier? Ou un désaxé? Dans le fond, cet accueil froid était probablement la meilleure réponse qu’il aurait dans cette situation. Tout de même, avait-il légalement le droit de faire ce genre de choses dans les bois? Perdu dans ses pensées, il marcha bien quelques minutes avant de relever la tête et se rendre compte qu’il ne savait pas où il allait.

La preuve, il entendait les coups de feu comme s’ils étaient à côté de lui.

Ce qui était littéralement le cas, en fait. Il avait simplement tourné en rond.

Ce qu’il pouvait se trouver con. Il se racla la gorge, ne sachant pas trop comment annoncer au jeune homme –sans le faire sursauter- qu’il était de retour pour l’embêter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti-Étoile



avatar


Masculin Messages : 84
Hoshicoins : 549
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 18
Localisation : Chez moi. \o/
Humeur : Changeante... je pense.

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain (Anti).
♣Age♣: Vingt-deux ans.
♦Related to♦: Julian Hannagan.

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Jeu 22 Jan - 4:46



« Oh épargne-moi ton blabla s'il te plaît, je me fiche bien du terme exact. Enfin... oui j'ai mes propres raison de faire ça. Tu pensais que je tirais sur un animal ou... une personne ? Rassure-toi, je ne ferais pas de mal à une mouche. »

C'était vite dit, je ne tenais absolument pas le même discours quand j'en voyais une entrer dans ma chambre... D'ailleurs je me demandais souvent comment elles pouvaient se retrouver à des endroits dont les fenêtres et les portes sont fermées. J'aurais aimé être une mouche, si on oublie le fait que je n'aurais pas aimé me transformer en tapisserie une fois écrasé contre un mur.

Je le regardais partir et reprenais mon activité, même si je me doutais bien que maintenant, j'allais être à nouveau dérangé par quelqu'un d'autre, je ne savais pas pourquoi, mais je ressentais que ça allait arriver, d'ici peu.
Je ne le remarquais pas tout de suite, mais mon interlocuteur de tantôt avait tourné en rond, c'était en voulant recharger mon arme avec les cartouches que j'avais posées sur un rocher que je le remarquais.

Je ne pouvais m'empêcher de sourire et je m'approchais de lui, l'air un peu malsain qui avait un petit côté effrayant dans le noir. Je mit le canon du revolver sous son menton, lui relevant la tête et fit d'une voix calme, entre deux rires :

« Perdu ? Tu me donnes quoi si je t'aides à sortir de là ? ~ »

Mon regard se bloqua sur le visage du jeune homme. Ses cheveux étaient gris, ce qui était assez bizarre pour son âge, quand même, surtout qu'il n'avait pas l'air si vieux que ça, dans la vingtaine, je dirais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 12
Hoshicoins : 110
Date d'inscription : 19/01/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 22 ans
♦Related to♦:

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Jeu 22 Jan - 16:35

« Oh épargne-moi ton blabla s'il te plaît, je me fiche bien du terme exact. Enfin... oui j'ai mes propres raisons de faire ça. Tu pensais que je tirais sur un animal ou... une personne ? Rassure-toi, je ne ferais pas de mal à une mouche. »

Il tiqua sous ces mots, qui lui restèrent en tête tout le long de son chemin, ce qui lui causa fort probablement son petit détour vers son point de départ. Il n’aimait pas la confrontation avec les autres; il était du genre à vouloir plaire à tout le monde, et ça se ressentait en ce moment. Il aurait voulu répliquer –mais rien ne lui venait en tête. Sur son chemin, il devisa mille réponses plus intelligentes les unes que les autres, mais au final il était trop tard : il n’avait rien dit, soumis devant les paroles acerbes du jeune homme. Quel âge avait-il? Il était quelque peu surprenant physiquement, c’était le moins qu’on pouvait dire. Il n’avait jamais rencontré quelqu’un avec un bras manquant, qui plus est quelqu’un qui ne portait pas de prothèse. Peut-être que ça le gênait –dans le sens que c’était dans son chemin- et, peut-être qu’il l’avait surpris dans un moment où il ne la portait justement pas. Qui sait : pas lui en tout cas.

Dans le noir, il avait du mal à cerner ses autres traits physiques. Il y pensait vaguement en marchant, se demandant également quand la neige commencerait à tomber par rafales. Il n’avait jamais encore vu l’hiver à Hoshikami, et  se demandait s’il allait y avoir des bordées de neige semblables à celles qu’il avait vu chez lui tout petit. Probablement pas –mais il avait le droit de rêver. Un hiver bien froid, passé à l’intérieur à siroter un chocolat chaud en pantoufles… oui, en ce moment, il rêvait de retrouver son lit et ses couvertes pour se blottir contre son oreiller de corps. C’est peut-être pas class, mais quand on est célibataire, il faut faire avec ce qui passe.

« Perdu ? Tu me donnes quoi si je t'aides à sortir de là ? ~ »

Avait-il imaginé un sourire mesquin sur le visage du jeune homme? Il sentait dans ces quelques mots une once de satisfaction personelle.

f]]Oui, bravo, t’es supérieur. Tu sais comment te rendre à la ville, et pas moi. T’as pas honte de te moquer des autres comme ça?[/b] se dit-il, évidemment incapable de dire à voix haute ce qu’il pensait de l’attitude de l’autre. De toute manière, il avait effectivement besoin de lui pour retourner a la maison. Enfin, s’il voulait y retourner ce soir, et il commençait déjà à regretter cette petite escapade qui était supposée lui donner de l’inspiration. Si inspiration il trouvait en ce moment, ce n’était toutefois pas approprié pour des enfants. À moins qu’il parle du vilain ours dans la forêt et qu’il se faisait vaincre par la gentillesse d’une fée et par le pouvoir des arcs-en-ciel… vous voyez le genre. Not gonna happen.

-Je peux… t’appointer un verre si tu veux, fit-il, incertain. Après tout, il était complètement paumé (enfin, pas totalement, mais être écrivain c’est pas comme si ça faisait pleuvoir l’argent non plus), mais il ne voyait pas vraiment ce qu’il pouvait offrir d’autre. Des heures de babysitting? Il n’avait pas l’air du genre de mec qui a des enfants, ou en tout cas, il manquait la douceur qui va avec. Il ne possédait rien qui puisse faire l’envie d’autres personnes, et possédait encore moins de talents qui auraient pû lui être utile. Écrire un poème pour sa copine? C’était vraiment trop crade pour qu’il propose un truc du genre. Pelleter son entrée l’hiver? C’était effectivement quelque chose qu’il ne pourrait manifestement pas faire… mais il n’aurait jamais le culot de le lui proposer.

-Enfin, si ça ne te plait pas, je peux comprendre. Après tout je ne voudrais pas t’imposer plus de temps en ma présence. Et puis, je vais attendre que tu aies finit… ce que tu fais, dit-il après une légère hésitation, et quand tu seras prêt à partir je te suivrai.

Il s’adossa à un arbre, essayant de trouver une position confortable, et sortit son téléphone cellulaire de sa poche de manteau. Il ouvrit une application de jeu et essaya de son mieux d’ignorer l’autre –et son cœur qui battait à la chamade.[/b][/b]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Anti-Étoile



avatar


Masculin Messages : 84
Hoshicoins : 549
Date d'inscription : 08/11/2014
Age : 18
Localisation : Chez moi. \o/
Humeur : Changeante... je pense.

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain (Anti).
♣Age♣: Vingt-deux ans.
♦Related to♦: Julian Hannagan.

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Mar 3 Fév - 9:41



Si je pouvais lire dans ses pensées, je serais devenu fou furieux en apprenant ce qu'il pensait de mon comportement. Y a des jours où j'ai envie de me tirer une balle rien que parce que je les envie, à avoir des pouvoirs, mais hors de question d'être un monstre.

La première chose qu'il m'avait proposé était de m'offrir un verre, mais honnêtement, je ne buvais que dans les moments de grosse déprime, or ici, ce n'était pas le cas, bien au contraire. L'envie de taquiner le garçon me vint à l'esprit et j'arrêtais mon activité pour m'approcher de lui, un sourire malsain sur le visage.

« Malheureusement pour toi, je ne bois pas. T'as une autre idée ? »

En même temps, moi-même je ne savais pas ce qu'il pouvait bien m'offrir, en échange de ce service, astiquer le sol de ma cuisine peut-être, mais il n'avait pas une tête à faire le ménage, pour être honnête. Enfin bref, autant se mettre en route tout de suite, il aurait le temps d-y réfléchir en chemin. Sans hésiter, je lui attrapais le bras et le tirais dans une direction, sans-doutes avais-je manqué de le faire tomber, par ailleurs.

« T'as intérêt à trouver autre chose avant qu'on soit arrivés, sinon je t'assomme et te ramène en plein milieu de la forêt, là où je te laisserais tomber. »

J'avais cette lueur ironique dans les yeux qui montrait bien que je plaisantais. Je n'étais pas sadique à ce point, non-plus, même si ça aurait été amusant. J'aurais aimé voir la tête qu'il aurait pu tirer en se réveillant. Mais bon, pendant qu'on marchait, pourquoi ne pas se taper la discussion aussi ? C'est vrai quoi, je ne savais rien de lui et lui ne savait rien de moi.

« Dis-moi gamin, c'est quoi ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Humain.



avatar


Messages : 12
Hoshicoins : 110
Date d'inscription : 19/01/2015

♣Carte d'identité♣
♠Votre Race♠: Humain
♣Age♣: 22 ans
♦Related to♦:

MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan] Mar 3 Fév - 20:50

Il resta un moment silencieux, réfléchissant activement à la question qu’on venait de lui poser : non, il n’avait pas d’autres idées intelligentes qui lui venaient en tête, là maintenant tout de suite. Il était presque surpris d’apprendre que l’autre ne buvait pas; vraiment, à leur âge, qui ne buvait pas une fois de temps en temps? M’enfin, il comprenait plutôt que l’autre n’en avait pas envie, et ça il le comprenait parfaitement. C’était un peu glauque de partager un verre avec quelqu’un qu’on ne connait pas. Excepté une joli fille, mais il n’était ni une demoiselle, ni une gravure de beauté, alors ça comptait pas. En plus, l’autre lui faisait un drôle de sourire et ça lui faisait un peu peur à bien y penser. Il était tellement perdu dans sa réflexion qu’il ne remarqua pas à temps le bras de l’autre qui le saisissait, l’obligeant à se relever d’un coup sec.

Wow, il est sacrément robuste quand même, pensa-t-il alors qu’il se faisait trainer par l’autre. À quelque part, le contact le rassurait, parce que ça lui prouvait que l’autre était bien humain –après tout, vous en connaissez, vous, des fantômes qui ont les mains chaudes? Non pas qu’il croyait aux fantômes, mais en tout cas il trouvait que l’autre était un peu louche, enfin pas plus que lui non plus, mais ça le rassurait, voilà. Comme ça. Il avait un peu l’habitude de se faire barouetter, alors ça lui semblait être une réplique de ce qu’il vivait à la maison quand il était plus jeune, parce qu’il était trop docile.

« T'as intérêt à trouver autre chose avant qu'on soit arrivés, sinon je t'assomme et te ramène en plein milieu de la forêt, là où je te laisserais tomber. »

Il tourna son visage vers lui, complètement horrifié. L’autre n’allait quand même pas user de violence contre lui? Pas vrai? C’était une blague, hein? Lui, il croyait tout ce qu’on lui disait, et il se demandait sérieusement sur quel genre de personne il venait de tomber. Parce qu’après tout, s’il savait se servir d’une arme à feu, pourquoi pas? Un petit voyou, peut-être, u alors un yakuza, ou alors –enfin, vous avez une bonne idée d’où on veut en venir, n’est-ce pas? Il était écrivain, et son talent était son imagination sans limite, ce qui en ce moment lui jouait des tours. Alors qu’il jetait un regard en coin vers Gia, il se rendit compte, et ça le percuta, que l’autre ne faisait que se moquer de lui. Son cœur repris un rythme plus approprié et un sourire timide viens effleurer ses lèvres.

-Je me nomme Jeiel.

et je ne suis pas un gamin ajouta-t-il mentalement, se demandant si l’autre était vraiment plus vieux que lui.

-Jeiel Lévi. Je viens du Québec, ajouta-t-il après une hésitation. Et toi, ton appellation, c’est quoi?

Il laissa le reste de ses questions comme ne suspend, préférant ne pas trop embêter l’autre. Il se laissa mener comme ça pendant un certain temps, sans dire mot et comme perdu dans la contemplation de la noirceur environnante. Une fois de temps en temps, il jetait un regard en biais vers l’autre, soudainement prit de curiosité maintenant que la peur s’était estompée. Tait-il à Hoshikami depuis longtemps? D’où venait-il? Que faisait-i dans le vie? Tant de questions qui se pressaient dans sa tête, sans qu’il n’soe les poser en premier.

-Je, eum, je sais bien cuisiner aussi, si tu veux, fit-il en prenant son courage à deux mains. Je pourrais te mitonner ton plat favori? À vrai dire, je suis dans l’obligation de convenir que je ne sais pas trop quoi te proposer. Après tout, je ne te connais pas, alors c’est ardu de savoir ce qui te satisferait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan]

Revenir en haut Aller en bas

Inspiration VS Escapade [PV Gia Kazan]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Sujets similaires

-
» Tolkien: Inspiration à partir de sa vie
» Escapade nocturne [Galyana]
» Escapade en forêt [Libre]
» Escapade nocturne [RP Commun à ceux qui voudront]
» Escapade nocturne [Pv Shadow] TERMINé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Hoshikami RPG. :: ♣ Un peu plus loin... ♣ :: La forêt-